australie: le voyage aller

Le réveil sonne à trois heures afin de prendre les successifs avions pour l australie.

Le sac est parfaitement pret, passeport et permis vérifiés et revérifiés. Le taxi (pour éviter les aleas du velo nocturne) est a l heure, puis la navette impeccable de ponctualité. L’avion pour Amsterdam va décoller en retard et arrivé dans la capitale orange, je dois me dépêcher pour franchir la douane.

Je me présente dans la file d attente du boarding et là, comme dans un film, toutes les lumières s’éteignent dans l aéroport, plus d écran, plus rien… Ça va durer quelques heures. A un moment, une alarme sonore se déclenche et une rideau métallique se baisse au milieu d’un hall, manquant d’écraser des touristes mal placés. Pour ma part, je squatte a coté des hôtesses (ça vient de hot) de mon vol pour coller a l’ info.

KLM  (tout à droite,c’est moi).

Par soucis d’inefficacité, et histoire d’assurer le ratage de correspondance à Abou Dabi, le contrôle se fait juste avant d’embarquer.
Comme au retour de NZ, me voila passant une nuit imprévue aux Emirats Arabes, KLM en met moins les mirettes qu’Emirates mais gère mieux l’hotel et le problème, pas besoin d’attendre. Par ailleurs, à Abou Dabi, je trouve l’accueil un peu meilleur et le logement moins sordide. Je profite donc de la piscine et du jaccuzi,  avant d’enfin repartir pour Perth, 24 heures plus tard.

Dans l’avion, l’hôtesse à un moment me parle en arabe, me faut me raser je crois …

Arrivée à Perth, bon mon sac à dos est parti à Sydney lui. Nous ne le récupérerons que le lendemain soir,de nous même, lançant ainsi les vacances avec 48 h de retard.

Valériane commençait à s’impatienter …

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
To prove you're a person (not a spam script), type the security word shown in the picture. Click on the picture to hear an audio file of the word.
Anti-spam image