Tous les articles par xoff

Origine

Bon c’est un peu comme les Werber ou les Dos Santos, j’ai lu celui la parce que j’avais lu les autres, parce qu’il pleut, parce que c’est facile … mais bon, c’est super lent, c’est pour les mous du cerveau mais des fois ça fait du bien …

Cote intrigue, ça va pas bien loin.

Feynman et la mécanique

 

Deux beaux ouvrages par Richard Feynman.
Il s’agit de 2 cours de mécanique. C’est imagé et clair, un vrai régal pour le lecteur. Certains chapitres du tome 2 ont l’air là un peu par remplissage mais tout le reste est parfait. Les démonstrations sont limpides et le bagage mathématique necéssaire est aussi introduit.

Un beau boulot. Là j’ai tout lu mais il faut y aller doucement quand meme.

Physique

Par Eugene Hecht

Ce pavé de 1304 pages couvre tous les domaines de la physique. Pour un prix élevé (90euros), il y a certes la quantité, et c’est une véritable mine d’informations et d’apprentissage.

J’ajoute cependant quelques bémols
– la mise en page en mode magazine avec des incrustations n’est pas très heureuse à mon sens, deja que c’est ecrit mais si en plus il y en a de partout, ça n’est pas tres facile à lire.
– les exercices qui sont un peu trop bas niveau
– un cote encyclopédique, l’auteur veut tout raconter et ça contribue aux difficultés de lecture (exemple: Mayer et ses problèmes avec ses enfants).

Il n’est pas tellement destiné aux étudiants mais plutot à un esprit curieux et courageux.

Je n’ai pas tout lu, loin s’en faut mais le contenu est suffisamment large pour y passer du temps et s’y plonger à la plage

Recidive

par Sonja Delzongle

 

L’auteur de Dust nous entraine ici sur les cotes de Saint Malo où son héroine a rendez vous avec son passé. Pas mal de rebondissements et d’histoires emmelées, j’ai lu ça quasiment d’une traite.
Du bon boulot de polar

 

carnets noirs

bon ça fait partie d’une trilogie et ce n’est pas le premier

tant pis, ça se lit super bien.

en lisant 11/22/63, j’avais redécouvert Stephen King et apprécié.
je reste sur cette impression et je me dis que sur la durée l’oeuvre de stephen king est impressionnante, et d’une qualité assez rare.

je vais en relire ou relire quelques autres

 

tp de janvier

et voila, ça devient encore plus concret cette L2
une semaine de TP à l’UPMC qui est devenue entre temps Sorbonne universités:
– 1 TP facultatif de Python
– 3 TP d’ondes (lumineuses, sonores, et circulaires)
– 4 TP de thermodynamiques (Poiseuille, calorimetrie, diffusion et changements d’etats)

un seul a foiré, c’est assez dense, 4h à chaque fois

prochaine session en mai avec electromagnetisme, physique quantique puis ce sera les exams

Interstellar

on en profite bien de ce film tant il est long

je ne sais pas trop ce qu’il en est de la notion de crédibilité pour un film mais là, le problème est réglé « on s’en fout »:

sans parler des aspects trous noirs et trous de ver,
il faut 2 propulseurs pour quitter la Terre, mais aucun pour les autres planètes,  on voyage tranquillement d’une planète à l’autre,  on décolle on se pose sans se poser de questions.

sinon j’ai bien aimé le robot TARS.

Bobby Fischer

Bibliographie du génie américain des échecs, par Frank Brady.
A noter que c’est l’édition de 1993 que j’ai lue et qu’une nouvelle mouture est en préparation.
J’ai dévoré ce bouquin. On y apprend quelques anecdotes pour mieux saisir la personnalité du champion mais de là à la comprendre … il y a un fossé.

Ca permet aussi de se replonger dans cette époque de guerre froide et de relations E-O au milieu des caprices oudésirs légitimes du champion.