Buenos Aires

Longue nuit dans le bus de Posadas a Buenos Aires ou nous sommes congeles en raison de la climatisation. Puis nous attendons au terminal de Retiro, esperant enfin joindre la couch surfeuse, il faudra deux bonnes heures a cause d un wifi fatigue (et sans doute que nous aussi);

Pamela et son fils leo nous accueillent (en fait, leo s appelle lionel, il est argentin, pas bien grand mais n est pas footballeur). Ils accueillent chez eux outre les deux tortues francaises: un beau chat gris, un chat blanc, et un chien lubrique (qui fait des trucs louches avec une peluche).

La visite de Buenos Aires est plutot agreable meme  si les trajets en transports en commun sont longs (mais assez confortables). La ville en elle est assez peu touristique au final, peu de choses a voir et la vie y est assez douce. Les divers monuments sont parfois fermes (les lundis) ou bien ferment tot.
Nous visiterons principalement la maison rose du president et le cimetierre de Recolleta ainsi que Caminito (le coin des artistes mais ils finissent a 18h). +Nous echouerons a visiter la reservada (fermee le lundi et oubliee le mardi), le planetarium (ferme depuis decembre), el regresso de quinquella (pas trouve).

Valeriane prendra quelques cours de pole pour peaufiner sa culture.

Nous progressons en espagnol mais pas vite. Demain Ushuaia.

casa rosada : la maison du president

 

le chien pervers

les chats mignons

en haut a gauche, najdorf, un celebre joueur d echecs, qui a notamment laisse son nom a une variante de la sicilienne, il est devenu argentin au detour de sa vie (il n  a pas que maradonna comme celebrite)

 

cette sculpture est une rose dont l ouverture change selon la journee

le cimetierre de Recolleta, des tombes tres construites, y a des gens qui savent vivre et d autres qui savent mourir

 

< fin des tombes

 

drole de traduction

les epiceries pleines de couleur

batman michel ange

des 12-15 voies, faut traverser vite la route

la c est pas clair

planetarium