Archives de catégorie : Littérature générale

vIP

Bon c’est illisible: style télégraphique, argot, et lenteurs insupportables. Pour tout dire, j’ai lu péniblement une cinquantaine de pages, j’ai dépassé les crimes et je me suis arrêté au début des constations de police qui avaient bien l’air de vouloir durer 3 000 pages.

Le cas fitzgerald

de John GRISHAM

on se blesse pas le cerveau à lire ceci. C’est agreable mais sans suspens ni complexité. C’est frustrant car je me suis attendu tout le long à des rebondissements et y’en a pas , c’est completement lisse.

le milieu des ecrivains et des editeurs ainsi que leur cadre de vie a l’air sympa

mince, bien mince

N’éteins pas la lumiere

Alors si on veut lire un polar qui verse dans l’invraisemblable, le grossier, le rajout, la caricature de tout, l’excès de violence gratuite, c’est carrément une bonne idée de lire ça. Niveau subtilité en revanche, aucun échantillon.

C’est l’histoire d’une jeune femme persécutée mais elle ne sait par qui évidemment. Alors elle va faire une suite de n’importe quoi, il va même y avoir un flic qui sert à rien à part donner un coté « flic cultivé spleen belles femmes un serial killer invisible en mire », un chien mort, des viols, de l’inceste … parce qu’il ne faut lésiner sur rien pour vendre.

tout un ete sans facebook

Par l’auteur du Fakir qui se promenait dans une armoire Ikea.

C’est parfois drôle (rarement), un tantinet trop facile. L’histoire d’Agatha Crispies une policière noire mutée dans un autre NY, village de pacotille et qui mène une enquête prétexte pour raconter quelques blagues, quelques anecdotes littéraires, …

ça se lit facilement, des chapitres courts, ça occupe bien une soirée.