Archives de catégorie : Littérature générale

Bourbon Kid

par anonyme

dernier opus en date des aventures de Joey, Bebe et .. et le Bourbon Kid

comme d’habitude, ça saigne et ça rigole
mais bon, y’a moins l’effet de surprise que pour les premiers

je ne suis pas sur de lire les suivants … tout lasse

Origine

Bon c’est un peu comme les Werber ou les Dos Santos, j’ai lu celui la parce que j’avais lu les autres, parce qu’il pleut, parce que c’est facile … mais bon, c’est super lent, c’est pour les mous du cerveau mais des fois ça fait du bien …

Cote intrigue, ça va pas bien loin.

Recidive

par Sonja Delzongle

 

L’auteur de Dust nous entraine ici sur les cotes de Saint Malo où son héroine a rendez vous avec son passé. Pas mal de rebondissements et d’histoires emmelées, j’ai lu ça quasiment d’une traite.
Du bon boulot de polar

 

carnets noirs

bon ça fait partie d’une trilogie et ce n’est pas le premier

tant pis, ça se lit super bien.

en lisant 11/22/63, j’avais redécouvert Stephen King et apprécié.
je reste sur cette impression et je me dis que sur la durée l’oeuvre de stephen king est impressionnante, et d’une qualité assez rare.

je vais en relire ou relire quelques autres

 

apres la chute

C’est particulier, en 3 parties:
Les deux premieres sont consistantes puis ça devient n’importe quoi. C’est vraiment contrasté, on dirait que l’auteur s’est laissé emporter par la premiere partie avant de se rendre compte qu’il depassait le nombre de pages requis. Du coup, ça s’accelere et on n’y croit plus.

demain les chats

par Bernard Werber

il s’essouffle de plus en plus lui

j’aime bien les chats mais bon quand meme, là c’est lourd. Peut etre que l’auteur ne cherche qu’à conquerir de nouveaux lecteurs sans se préocupper des anciens … ou bien à force de faire le tour il est revenu au point de départ.

dust

 

Pas mal du tout ce polar, quelques chemins « faciles » mais le sujet traité est vraiment poignant sur fond de vérité/actualités: le traffic de chair humaine, celle des albinos en afrique.

Ca fait froid dans le dos

vaticanum

c’est bien documenté sur les mefaits de la secte catholique: blanchiment d’argent, liens avec la mafia, assassinats, détournement

en revanche pour l’ecriture: bof

beaucoup de redites et des relances candides complètement incroyables, la gestion du temps est loufoque aussi … bof

Lignes de fuite

Bof, c’est cousu de fil blanc. ce se lit sans déplaisir mais on sait assez vite de quoi il retourne. On est bien loin des autres ouvrages de l’auteur. A se demander si c’est elle qui l’a écrit d’ailleurs. Peut etre un clin d’oeil à son negre.

En tout, ça vaut peut etre le coup de ne pas lire la derniere partie, parce que ça part vraiment en n’importe quoi.