Archives de catégorie : Course à pieds

trail paladru

il fallait bien recommencer à un moment. Une petite semaine pour se préparer après l’australie et surtout l’arret maladie lié à la nouvelle zelande,  et me voila avec quelques comparses au départ du trail de paladru pour 13,x km de boue et debout.

Il a plu pas mal, le terrain va etre lourd. 9h30 départ.
Au bout de 500m, il faut s’arréter car ça monte sur un chemin large de 20 cm, boueux et glissant et 200 personnes devant, et puis le terrain est lourd. Quand on peut on marche, sinon on attend.

Fais le ou ne le fais pas …il n’y a pas d’essai.

Apres le premier kilomètre, je n’attends pas mes comparses, manque de patience, je coupe par le champ glissant, manquant de faucher une jo-gueuse à la fleur de l’âge. Je cours difficilement jusqu’au premier ravito. Là, un monsieur grabataire s’occupe de remplir des bouteilles d’eau à partir d’un jerrycan, … bon, ma patience n’est pas au top et je file sans boire.

Sur le parcours, il n’y a pas d’indication kilométrique mais j’ai ma super montre.

Point de coté, limite point virgule puis ce sera la descente bien physique vers le village où évidemment l’organisation est dépassée, pas d’eau .

1h43 au final, pas génial mais bon …

LUT By Night

expérience sympa en ce 8 novembre que le Lyon Urban Trail de nuit

officiellement 13 km (en fait 14,7) pour 600 m de D+

excellente ambiance, entre les coureurs mais aussi avec les pietons qui encouragent (moins avec les automobilistes un peu tendus),  pas mal de monde, (4000 personnes sur les 2 courses). pour ma part, j’ai trouvé ça rude, et j’aurais mal aux mollets pendant plusieurs jours ensuite .

la montée vers la Sara est particulierement longue,e la parcours est sympa même si on était obligé de rester sur fourviere pour des histoires de circulation.

courir en montée, c’est courir quand meme.

run in lyon

Retour au semi pour accompagner l’anniversaire d’Aurélie G.

Départ à 8h15 pour la place bellecour, le métro n’est pas gratuit, il est bien plein et surprise à Saxe, les controleurs TCL… Aucun effort de la part des TCL pour s’adapter à l’affluence, nous irons au sas de départ à pied.

Prévu pour 9h, le départ a lieu à 9h30, il faut le temps de faire partir les gens par vague.
le sas gris, 2h est bien fréquenté. il y a aussi des coureurs de 10 km et de marathon.

hop on part, pour le moment, il ne pleut pas. nous atteignons le tunnel de croix rousse à un bon rythme en doublant quelques participants qui se sont soit trompés de sas, soit surestimés.

Dans le tunnel, pour une raison inconnue, nous accélérons, il y fait pourtant très lourd, l’humain n’aime pas courir dans le noir ? Aurélie court bien, premiere heure bien gérée.

Ensuite c’est le parc de la tête d’or, et là çà commence à pleuvoir puis de franches averses, on est trempé et étrangement j’ai froid en courant. En sortant du parc, la pluie s’arrête, les muscles sont un peu en nage.  Il reste le plus dur, les 5 derniers km pour revenir à Bellecour. Dur pour le moral de ceux qui font le marathon, car ils continuent alors que nous finissons. Enfin c’est relatif, nous arrivons en même temps que la première féminine du marathon (qui  est partie plus tot), irrattrapable.

J’ai bien aimé le parcours cette année, un peu moins la météo 🙂 Prochaine étape le LUBbyNight.

eolienne

trail de l’eolienne à l’arbresle

13,7 km et 370m de D+

peu de participants, de l’ordre de 150, et une belle chaleur au rendez vous, meme à 9h du matin

la difficulté est sur la premiere moitié, quasiment les 300 m tout de suite, puis il y a le ravitaillement.

ensuite globalement ça descend, j’arrive à doubler deux de mes camarades d’entrainement sur les 50 derniers metres … ça fait du bien au moral hihi, enfin au mien.

l’objectif de performance est atteint mais pas facile avec ce chaud

la course est super jolie, sous bois, p’tite ballade dans la brousse

 

lyon urban trail

Lyon Urban Trail : 12 km et 600 m de D+

les inscrits de l’equipe: anne et son mari, ainsi que nelly … je n’ecrirais pas la liste des lacheurs, j’ai pas la place Cool

beaucoup de monde au départ, et un fond d’air tres frais … le deniv demarre assez vite par la montée saint paul, gros goulet d’etranglement dans les arenes, 4 minutes de stop, puis on redescend fourviere, et on remonte et on redescend …

quasiment impossible de courir dans les escaliers, trop de monde

ensuite on repasse la saone, impressionnant le passage sur la passerelle en bois qui bouge dans tous les sens, l’onde des coureurs au galop

enfin remontée de croix rousse, redescente et remontée et redescente, le moment le plus sympa de la course, les 3 derniers km descente et plat, avec une jolie traboule traversée et finish sur l’hotel de ville.

j’ai mis 1h28, les autres à peine plus .. difficile de gagner du temps sur la premiere partie, ça aurait ete possible sur la deuxieme.

à l’arrivée je croise un ou deux potes ainsi que valériane et sa maman venues m’encourager sans banderole .. (wé j’ai des maven girls (blague d’informaticien mais tant pis, j’assume)).

un objectif atteint pour cette année