Archives de catégorie : perou

Transition Nazca Lima bogota

Le bus qui doit nous conduire de Nazca à Lima part finalement à 11h au lieu de 9h en raison d inondations. En 11h05, on s arrête 55 minutes pour le repas des autres passagers partis hier de Cuzco.

À 21h, un minibus tonique emprunté de plus, nous voilà à l aéroport. Nous nous sustentons avant d aller embarquer avec la mirifique compagnie Viva colombia. La, on nous demande un ticket d embarquement au moins électronique et notre billet de départ de Colombie. On utilise quasiment tous nos appareils electroniques pour produire ça. Arrivés au comptoir, il y a environ 4 membres du personnel par passager et on nous demande 17 $ chacun car nous n avons pas de carte d embarquement au format papier.

Avant de partir, je dois faire un circuit pedestre interdouane et etage afin d aller enlever ma bouteille de gaz de mon sac a dos. Ca rajoute des pas.

6h, nous voilà à Bogota, à attendre un vol à 16h pour santa Marta avec la même compagnie.

Nazca

13 kg de moins qu avant de partir, une gastro, le trajet horrible en bus depuis Cuzco et nous voilà à Nazca, dernier arrêt avant la Colombie.

Le premier jour, nous voyons quelques ruines à pied et en taxi avec un couple canado-equatorien. Il fait très chaud.

Le deuxième jour, y allant de notre bourse, nous allons voir les courbes du Nasdaq en avion. En fait non, ce sont les lignes de Nasca, ces dessins mystérieux et gigantesques, tracés de main d enfants géants que l on peut admirer du ciel.  J aime ce côté démesuré et simple , avec qui voulaient ils parler?

Le vol dure 30 minutes,et deux passagers sur 5 sont malades, ça remue sévèrement dans le petit Cessna. On a bien fait de ne pas prendre le vol complet incluant les geoglyphes de Palpa. On n a pas réussi à tout prendre en photos…

 

 

Coin camping

Les aqueducs Nazcas, rien à voir avec ceux des romains

Astronaute

Montagne arc en ciel

Rainbow lointain ou cerro de color ou montagne arc en ciel, tout est possible…
On se lève à 2:45 et le van vient nous chercher. On partira de Cuzco vers 4:30 après des arrêts toujours inutiles comme celui devant le terminal de bus.

Petit déjeuner pris dans un village et raccourci emprunté malgré une greve, et nous voilà à marcher entre 4000 et 5000 m pour voir ces jolies montagnes colorées. Nous n en aurons jamais l explication géologique prévue: la guide n arrive pas à gérer son groupe, l horaire … Rien au final.
Mais c est joli.
Comme Francis, quelques anes insanes ahanent sous le poids des touristes bourres de tisanes de coca et flatulent pour se donner de l air. Nous, on marche comme souvent et je n’ ai pas le poids de toutes les affaires sur le dos.
En haut, il y alternance neige et soleil.

Nous redescendons et déjeunons puis ce sera la route retour.

Notre deuxième hostel est pire que le premier niveau sanitaire, pas d eau chaude, avec une connexion internet moisie …

C est l heure de quitter Cuzco et son commandant de bord, plongeur émérite dans l âme des Incas.

 

cacahouetes a 5000 m

Machu Picchu

Nous nous levons a 4h pour partir du village du village par le bus qui part entre 5 et 6. Au final, nous partirons a 9h après quelques négociations. Nous avons prévu une rando pour rejoindre agua calientes,  la ville qui sous plombe le MP.

Ici souvent ce n est pas le soleil mais la pluie qui se leve mais aujourd hui est un jour de chance, il fait beau

Après un long trajet, le bus tombe en panne et nous devons prendre un taxi qui nous emmene a hydroelectrica. La, las, nous prenons quasiment le train, c est a dire que nous marchons a cote des rails pendant deux heures jusqu’à a Agua Calientes. La pluie s invite.

Nous recuperons des sous au distributeur et les billets pour le MP pour le lendemain. NouscCampons a cote de groupes qui ont fait l inca trail. La faut payer, no choice.

Le lendemain, nous nous levons a 4h pour être a 5 a l entree . c est un peu la cohue dans les escaliers que nous gravissons pendant une heure avant d aller contempler ces beaux restes incas. Il ne pleut pas. Nous sommes fatigues des jours précédents.

Vers 13h, après avoir consulte le prix délirant des trains (60€ en heures creuses et 100€ sinon),nous reprenons le chemin des rails avant de prendre un taxi pendant 2h, puis un bus pour Cusco  conduit par un gars aimable comme un chauffeur de bus ou nous arrivons a 22h.

Quand je veux me laver, coupure d eau dans la ville. J irais me doucher a 4h … On a perdu nos parisiens dans la ville .

Le MP est un site touristique très cher si on compte le transport pour aller agua calientes, le bus pour aller en haut et le site: 200€ . heureusement nous on marche.

le salkantay qui fait l objet d une autre randonnee 

la y a du monde

on se rapproche peu a peu de la colombie et de ses rails …

oui j ai l air defait

bonm ils aveient pas trop d outils mais c est pas super droit quand meme

le temple du soleil sans tintin

dormir dans la foule

tu fais un selfie

tu as le resultat

 

Peruviens celebres

Bon ici le talent n est ni dans la signalétique ni dans la diététique.

La j en trouve peu … Une surfeuse et une photographe mais heureusement il y a Mario Vargas Llosa.

Cet ecrivain , plutôt de gauche a écrit La Ville et les Chiens, et la Maison Verte. Je les lirais a mon retour au pays.

Bon sinon, le pays se developpe. Il y a une démarche pour assainir les finances et renforcer la monnaie.

 

Choquequirao

Nous decidons de faire une randonnee de quelques jours afin d atteindre le Machu Picchu en commencant par un site inca un peu moins connu: le Choquequirao, Pour ce faire, nous partons de Cusco en bus (direction Abancay, stop a l intersection et taxi pour Cachora).
Nous allons dormir dans un hostel pour cette premiere nuit. Le soir, nous mangeons ce qui est la specialite locale, non pas le cuy, mais un plat compose de riz, pate, frites, oeuf.

jour 1:

-1000, + 800

Le matin du  10 avril, apres  un frugal petit dejeuner, la vue d un singe,  et le refus de prendre un taxi trop cher, nous partons a 7h30 avec pour objectif le camping de santa rosa a environ 24 km.
Au bout de 11 km, nous atteignons le point de depart pour les tours organises. Ca continue par une descente sur 10 km avec environ 1000 m de D- jusqu a la riviere. La nous remontons environ 4 km avec 800m de D+ sous le soleil pour atteindre le camping. On est content mais c est bien on est quasi seuls … jusqu a ce que les tours arrivent et nous envahissent … ils sont heureusement peu bruyants. Certains « randonneurs » arrivent de nuit (elle tombe a 18h ici);

jour 2;

+ 500

Nous partons a 6h30 pour le site inca. Il pleut a verse. Nous franchissons environ 500 m de D+ pour atteindre le camping situe a l interieur du site. Nous consacrerons tout l apres midi a visiter le site du haut. Visiter ca consiste souvent a descendre et remonter les terrasses: les incas avaient de bonnes cuisses et moi je suis pret pour le futur lyon urban trail.

J ai une pensee  pour les archeologues qui ont un metier beaucoup plus salissant que les historiens.

jour 3:

D+: 300 et 1200
D-: 1200

Nous nous levons a 5h30 pour aller visiter le site du bas. Il fait gris mais ca va. Les ouvriers qui renovent le site sont au travail, courant avec leurs sacs de sable.
A 10h, nous partons pour notre prochaine etape: le camping de maizal. Nous commencons par aller au sommet du village par une longue montee dans la boue, puis ce sera la tres longue descente jusqu au rio Sylvestre et enfin la grande montee jusqu a maizal. Physiquement c est tres dur, c est une longue journee et nous arrivons pile a  la nuit dans un camping basse cour. quasiment 12 heures de marche aujourd hui. On est bien sale. Un chien nous vole une assiette.

La vie semble dure a Maizal. Les 4 ou 5 habitants vivent dans la boue et le noir, sans electricite.

On nous avait indique 6h de marche, il nous en a fallu 8.

jour 4:

+ 1200

Lever 6h et nous partons pour Yanama sous une pluie battante, tres battante, combattante, lassante. Nous gravissons 1200 m de D+, jusqu a depasser les 4000m. Il fait froid et nous sommes trempes ainsi que nos affaires. Enfin apres 6h de marche, nous atteignons le sommet afin de redescendre vers Yamana.
Nous arriverons vers 14:30 et nous allons rencontrer Robin et Corentin, des francais en vadrouille avec lesquels nous continuerons le lendemain pour le Machu Picchu.On est sale et humide comme jamais.

La journee la plus dure c est la 3eme et la 4eme. Difficile a determiner. Il ne faut pas oublier que les moustiques sont de la partie.

Le soir, je demande au monsieur du camping s il fait a manger, il me dit que lui non mais que sa femme oui. Vers 17 h, nous allons nous installer dans la cuisine pour avoir moins froid. Au bout du moment, la famille nous offre un gobelet de lait, puis plus tard des pommes de terre. C est frugal. En fait, j ai mal pose ma question au gars sur le fait qu on voulait qu on nous prepare a manger.

Entre eux, les gens parlent le Decathlon ou Quechua.  J ai bien conscience que cette blague est pourrie mais elle a un caractere obligatoire.

La nuit est fraiche et la suite sera le Machu Picchu.

 

Informations pratiques:

Le site du Choquequirao est un site recent qui sera peut etre rendu accessible un jour par un telepherique. Il est aussi question pour le gouvernement peruvien de reduire l acces au MP sature. Il  y a un gros travail de signaletique a faire sur ce site, on sait jamais si on est pas en train de rater des trucs. Les secteurs sont numerotes 9, 11 et 13 …

 

Les tours organises: c est le fait de faire une rando avec une myriade de serviteurs et mulets. Ca coute entre 400 et 500 euros par personne. C est la meme rando que nous sauf que les « randonneurs » ne portent pas leur sac, ne montent pas leur tente et ne se font pas a manger. Cote social, l argent va en grande majorite a des agences occidentales.

 

 

quelques photos:

singe du matin

inca social

la premiere riviere a atteindre

blonde inca

 

lama blanc

une tente de repas pour les groupes

 

suivez les fleches .. oui mais pour ou ?


 

deuxieme riviere a atteindre

 

la je comprends pas

le camping de maizal

le chemin

 

Cusco

Apres un long periple en bus, nous arrivons a cusco. En effet, nous sommes partis de San Pedro un soir a 19h45 pour arriver a Arica a 6h30. Puis nous avons pris un bus pour Tacna pour passer au  Perou (ils sont pas trop intrusifs la) ou nous sommes arrives a 6h30 heure du perou soit 8h30 au chili, un petit decalage horaire a gerer, puis de Tacna a Cusco nous avons pris un bus de 12h30 a 5h30 (pas 17h30).  Ce dernier fut long par plusieurs aspects: la route sinueuse, la gestion douteuse de la clim·, le bruit des telephones au milieu de la nuit, les boniments longs et sonores d un vendeur de magnesium …

Enfin c est Cusco, nous sommes creves et consacrons cette journee a l acclimatation (souffle un peu court quand meme mais rien de bien genant) et de prises de renseignements pour la suite ici.

Il y a enormement de monde et pas que des touristes loin de la. D autant plus que la semaine de Paques arrive.

Nous allons essayer de profiter des sites incas, des en cas, des fruits ici.

des fruits

le midi de Valeriane

 

la future guide de Cuzco tenait absolument a voir cette pierre inca:done.

Pensee speciale pour Cathy qui n a pas pu venir autrefois restant a la paz.