ganzi

Une autre ville de moines et temples boudhistes atteinte depuis Tagong apres 6 heures de bus. Ils sont plutot corrects les bus ici d ailleurs et les chauffeurs font des pauses regulieres.

Le premier jour, il y a une tempete de froid alors que le deuxieme nous permet de revoir un vieil ami: le ciel bleu.

Comme ailleurs ici ou ailleurs, la religion semble etre un business juteux et florissant: temples grandioses en construction, la moitie de la population est constituee de moines oisifs et l autre moitie travaille pour les soutenir.

a part ca, on nous sourit, nous prend en photo en douce, c est un peu dommage cette double barriere du langage: ni chinois ni tibetain pour nous, pas francais ni catalan pour eux.

 

c est pas mauvais ca, la nourriture ici est difficile a choisir mais pas horrible du tout

coin des menuisiers

je fais tourner les roues du destin