Lignes de fuite

Bof, c’est cousu de fil blanc. ce se lit sans déplaisir mais on sait assez vite de quoi il retourne. On est bien loin des autres ouvrages de l’auteur. A se demander si c’est elle qui l’a écrit d’ailleurs. Peut etre un clin d’oeil à son negre.

En tout, ça vaut peut etre le coup de ne pas lire la derniere partie, parce que ça part vraiment en n’importe quoi.