captain marvel

dire adieu à stan lee et taper une mamie dans le tram’ . ça le fait ?

elle est sympa cette captain marvel, une heroine positive qui sait aider les plus faibles, faut dire qu’elle est dotée de sacrés pouvoirs, energetique comme dirait certains !

tout un ete sans facebook

Par l’auteur du Fakir qui se promenait dans une armoire Ikea.

C’est parfois drôle (rarement), un tantinet trop facile. L’histoire d’Agatha Crispies une policière noire mutée dans un autre NY, village de pacotille et qui mène une enquête prétexte pour raconter quelques blagues, quelques anecdotes littéraires, …

ça se lit facilement, des chapitres courts, ça occupe bien une soirée.

spotlight

un film vraiment interessant, bien realisé avec un casting ideal (hulk, mickael keaton, rachel mac adams …)

les aspects juridiques us sont toujours obscurs pour nous simplement attachés à la justice, mais les journalistes font leur boulot avec passion, ça fait plaisir.

6% des prêtres sont considérés comme pédophiles, c’est pas mal comme chiffre … recoupé par diverses enquêtes … merci les croyances qui permettent comme toujours de révéler et favoriser le pire chez les humains.

Octalogie Harry potter

8 films

Initialement, je voulais voir les 8 films en une nuit… mais je pense pas que ce soit possible pour moi. Deja les films sont longs en durée, donc ça ferait environ 16 h de visionnage non stop. Et en plus ils sont lents … souvent il ne se passe pas grand chose, ou un peu rien ce qui ajoute à la sensation d’extreme longueur.

Les coupures au visionnage sont donc fréquentes. Le jeu des acteurs est plutôt pénible, aux limites du supportable, surtout pour les 4 premiers films mais ce manque de talent reste vivace (merci Ron).

A voir, une fois et une seule pour l’épopée mais sinon, franchement c’est chiant

Aeroport du caire

c’est quoi ce bordel ?

Pour prendre un avion, avant les comptoirs de réservation, il faut passer un pre contrôle des bagages, en gros il y a 2 sas de contrôle pour 3 millions de passagers. La plupart des dits passagers ayant une montagne de bagages chacun. Il s’ensuit un tas d’aller retour pour les tapis roulants qui n’arrivent pas à gérer cette charge, et aussi pour les contrôleurs qui même qu’en ne regardant que d’un oeil sont obligés de vérifier un peu.

Je tiens donc à remercier l’idiot ou la commission d’idiots qui a mis ça en place, il fallait peut etre bien être plusieurs.

LOUXOR: fais pas tombeau

Nous arrivons à Louxor au petit matin, pas trop frais en sortant du train. Nous trouvons rapidement un hotel « Le grand hotel » , assez miteux mais néanmoins sympathique.

Il y a deux cotes à Louxor, à l’est et à l’ouest du nil. Nous commençons donc par L’est qui comporte le site de Louxor et celui de Karnak. Louxor est aussi connue sous le nom de Thebes.

mon meilleur profil
walk like an egyptian

east bank

Aux n plaies d’Egypte s’ajoute ici les caleches. Le harcelement de rue est permanent: gosses, caleches, taxi, gens qui veulent échanger des euros contre de la livre egyptienne, tout le temps …

La période de Louxor et alentours est plus récente, il s’agit plutot de -1000 à 0 avant le cruciforme. Nous voyons de temps à autres, l’influence grecque.

Temple de Louxor


Il parait que c’est un porte bonheur de toucher par là
allée des sphinx entre louxor et carnak… probablement finie des 2139

la rue

Les deux temples sont vraiment impressionnants ici.

Nous profitons de ce séjour pour faire un tour en mongolfiere, et tester notre acrophobie sur les hauteurs de louxor. Pour une somme assez réduite, nous faisons 45 minutes de vol.

Ensuite, Nous profiterons d’être ici pour aller un peu plus loin au temple de Dendera, consacré à la deesse vache Hathor (ou à raison).

Dendera

Au retour, la police et les militaires sont la pour nous aider et ils peuvent trouver un taxi qui sera obligé de se tenir a carreau cote tarif voire de forcer un bus de touriste à nous ramener gratos (de dendera ) quand nous refusons de payer trop un taxi.

Nous passons ensuite de l’autre cote … pas de l’autre cote du Styx, mais de l’autre cote du Nil, à WestBank

west bank

Entrée de Westbank

L’hôtel de ce coté est très calme et bien situé par rapport aux monuments. Ceux ci sont davantage protégés des mendiants également ce qui nous permet d’avoir une fin de séjour plus agréable et d’oublier peu à peu cette idée que tout ce peuple est horrible. On rencontre quelques personnes soit indifférentes soit sympathiques, ce qui est amplement suffisant.

Un des tombeaux

A l’hotel, nous sympathisons avec un touriste allemand, Aigo. Ca nous fait parler anglais au moins. Il est plutot rigolo avec sa volonté de trouver de la chicha 🙂

Joli temple
un peu de verdure

A pied et à velo, nous visitons le tombeau des nobles, des artisans, des reines, des rois, Deir El Medineh … certains sont tres bien conservés, et sont impressionnants pour les décorations. Ca me donne envie de devenir pharaon.

A l’hotel, nous essayons d’utiliser notre volonté écologique et demandons à ce que nous fasse bouillir de l’eau (pour eviter de toujours acheter des bouteilles). Nous constaterons que c’est de l’eau en bouteille qu’on nous fait bouillir …

Derniers instants en Egypte:

Nous avons un petit peu de temps avant le départ,et le long retour dans la neige en France. Nous en profitons pour tester le mac do local, avons le masochisme d’aller dans le souk chercher des cadeaux souvenirs, puis finissons au musée de Louxor (sympa mais petit).

Petite technique de négociation ici: si tu veux payer 30

  • le vendeur dit 250
  • tu proposes 25
  • il dit 200
  • tu proposes 20
  • il devrait assez vite proposer un prix plus conforme à ce que tu veux payer

un des vendeurs nous a demandé si on avait pas des stylos pour ses enfants, histoire qu’on paie un peu plus. On a été pas mauvais en nego car on avait quasi plus rien et qu’on voulait encore visiter le musée et prendre le taxi (à 150 livres, tarif imposé) pour l’aéroport.

Fayoun et El Miniah

Nous continuons vers Fayoun par bus.

Apres quelques difficultés pour trouver un hotel (il y en a trés peu ici), nous nous installons pour 2 nuits à El Fayoun. L’anglais du cru étant assez équivalent à leur maîtrise de l’écologie, nous avons vraiment du mal à nous faire comprendre. (A noter que Valeriane semble avoir du mal avec l’anglais local, contrairement à moi, mais je ne sais pour qui c’est positif … ).

La bonne surprise, c’est de nous voir offrir nos repas dans une sandwicherie … » welcome to Egypt »… enfin un geste sympa et gratuit.

Nous faisons donc un peu de voiture toute la journée et visitons un parc avec une cascade (nous sommes dans un oasis), puis essuyons une jolie tempête pour finir la journée. La tempête de sable, ma première, est un phénomène assez difficile à vivre, le sable s’infiltre de partout et ça rend toute progression difficile.

La cascade


Le soir, nous avons évidemment des difficultés avec le taxi car nous avions demandé 4 sites et nous n’avons visité que 2, aussi nous ne voulons pas tout payer, ce qui est logique de notre point de vue mais pas du sien …

Dans le desert, avant la tempère

Ensuite nous mangeons du cashari soit du riz, avec des pates, des lentilles, des pois chiches et des oignons frits. Ca tient au corps.

Ici aussi, la rue et les canaux sont de vastes dépotoirs, même les chèvres visitent les amas de détritus constituant le trottoir pour se nourrir. La fête à la féta.

Aprés ces deux nuits, nous partons en microbus pour El Miniah. Nous avions prévu de faire la moitié du trajet en train, mais nous n’avons pas pu acheter de billet… euh pourquoi? je ne sais pas

A partir d’El miniah

Nous apprenons difficilement sans doute, et nous prenons à nouveau un taxi pour aller voir des tombes. Evidemment ça va encore mal se passer avec lui car il va estimer avoir rendu un service supplémentaire car il nous a suivi sur le site au lieu de rester dans sa voiture à rien faire (comme il ne parle pas anglais il ne sert à rien de toute manière).

Pour repartir, nous avons du mal a prendre un billet de train , des que nous parlons anglais a un guichet, celui ci ferme. Heureusement nous interceptons un étudiant bilingue. Étrangement des que notre hôtel est informé que nous prenons le train pendant la nuit, la police est la pour nous escorter, Drôle de sensation que de se promener dans les rues accompagnés par des gens armés. La police est très présente ici, et une de ses missions est d’éviter tout problème pour les touristes.

Il y a souvent des portiques de securité soit pour les monuments, soit à la gare, quand nous passons ça bipe à qui mieux mieux mais tout le monde s’en moque.

Le trajet en train est assez long, celui ci ne roule pas vite, et les locaux ouvrent les portes extérieures 15 minutes avant l’arrivée à leur gare de destination, … et il fait froid

Pour ces deux petites étapes, on aura eu des soucis avec les taxis évidemment mais on a été moins sollicités par les « money,tips… »

En avion

Quelques films vus dans les différents avions:



Solo

Franchement ? non! y’en a marre des star war et autres dérivées … là c’est juste chiant, à éviter… la jeunesse de han solo, sa rencontre avec chewbie, le gain du faucon millenium … globalement inutile

Le doudou

ok j’ai honte mais là j’avais pas dormi depuis longtemps … kad merad continue à faire des films genre de funes, ou pierre richard donc d’il y a 40 ans mais en étant pas drole .. du coup, bin c’est pas drole. une comédie pas drole a quelque chose de pathétique …


Première année

ce n’est pas une comédie du tout, c’est l’histoire de deux etudiants en premiere année de medecine, l’un facile, un peu là par hasard et l’autre bucheur. Ca montre l’ambiance de la fac de medecine et le combat pour reussir ce concours … J’ai trouvé ce film plutot interessant … William Lebghil reussit à sortir vraiment de son perso attardé de SODA, contrairement à son comparse majeur …

difference entre un etudiant en prepa et un en medecine ?

  • si on demande à un étudiant en prepa d’apprendre le dico,il va dire  » pourquoi? »
  • si on demande à un étudiant en medecine, il va dire « pour quand ? »

un xoff pour la route