alpe d’huez : an 2

Pélerinage cascade de glace avec le gaul à l’alpe d’huez

l’an dernier, ça m’avait fait bizarre de me retrouver dans une station de ski et de prendre la telecabine, chose devenue plutot courante ces temps derniers

vous voila donc partis, une bonne douzaine de glaciéristes en direction de l’alpe d’huez…

c’est vraiment tot pour un samedi matin et je rame severe au volant

Nous trépignons d’impatience et surtout de froid (-10,-12) au pied des télécabines, pas encore ouvertes, pierre semble un peu pessimiste sur la presence de glace.

Il y a deja d’autres cordées, notamment une bonne tripotée de gens qui ont campé en bas des voies. Alors la légion du gaul se sépare pour occuper 2 secteurs distants.

julien monte la corde avec talent … (faut du mental quand meme, surtout avec une broche qui veut pas s’enfoncer)

la premiere voie est rude pour moi, p’tit probleme de glycémie peut etre, en tout cas je me dis que je ne veux plus en faire … puis la journée avançant, la technique se mettant en place, les piolets mieux chosis et le soleil au nez pointu aidant, je m’y remets et y retrouve le plaisir …

Pierre (p’tite nature Cool) et  moi allons meme  nous entrainer à grimper en moul’ en brochant, histoire de travailler un peu la technique et les mollets pour un jour, où peut être, nous pourrions, eventuellement, en prenant moultes precautions, caresser le voeu d’emettre le souhait de cascader en tete

Cette année, nous reussissons à descendre dans la benne (mais pas tous)  et apres un petit croque monsieur, retour à lyon,  un peu lent en raison d’un boulet dans la descente, qui pile avant chaque virage, clignote à droite ou à gauche sans raison …

Vive l’age de glace

Nivolet

premiere sortie neige de la saison 2010-2011

les partants cha, pierre, dadou et moi

bon c’est une journée de repet’ alors y’a du reglage à faire, pierre ne sait pas trop s’il a pris son arva, moi j’ai que 3 piles et pas 4, puis charlotte a oublié de ne pas faire la fete la veille, dadou a peut etre de fausses bottes, mes super raquettes se demantibulent, ainsi que mes batons …

pas facile tous les jours

néanmoins super petite ballade dans les bauges de lorettaz à la croix du nivolet

un peu de vent en haut mais sinon belle journée avec ce 2eme reveil matinal du we

ski à autrans/meaudre

depart le samedi avec  pierre & cha qui feront du ski de fond.

cours de ski de piste puis un peu de pratique sur les pistes d’autrans. prof tres sympa.

au soir, au gite c’est pas trop mal niveau nourriture, bon rapport qualité prix que le gite du val joyeux de meaudre.

je demande à la gerante si elle a un topo des voies (= plan des pistes), j’ai pas encore tout le vocabulaire.

dimanche, pas de cours, mais pratique sur les pistes de meaudre.

y »a du mieux! et puis ça c’est fait Cool

Les émotifs anonymes

bonne comédie avec benoit  poelvoorde et isabelle carré

j’avais peur que ça manque un peu de surprise avec les extraits deja vus mais finalement ça marche bien et quelques scenes sont plutot tordantes, de quoi bien finir l’année ciné

ça joue bien et ça parle aussi de chocolat 🙂

 

special guest star : Thierry R. serait visible dans une scene de film, pas trop loin d’isabelle

Le nom des gens

excellente pioche, la meilleure de l »année

arthur et bahia, jacques gamblin et sara forestier, dans une belle histoire d’amour,drole et qui navigue dans pas mal de sujets du plus leger au plus grave

top top top

 

pinea

24 decembre, besoin d’air alors dadou et moi partons dans une meteo completement pas terrible vers une petite rando en raquette

essai des easy fix, puis arrivée au  col de la porte

on prendra ni guetre ni raquette

j’ai deja fait le charmant som cette année avec AC, dadou n’a pas le meme genre de physique mais c’est pas grave.

d’ailleurs on ira à la pinea et pas au charmant som

la neige n’est pas bonne, elle tient pas et les premiers essais d’igloo ne sont pas bien concluants,

dadou a pas trop la motiv’ faut dire …

ça ne nous empechera pas de deguster du foie gras bien mérité

on rentre sous le ciel bien pas beau

joyeux noel

craponoz – saint pancrasse

samedi comme la pluie annoncée en début de semaine n’est toujours pas là, nous partons pour craponoz (à cote de bernin), pour une randonnée qui nous conduira au pied de la dent de crolles à saint pancrasse.

700 m de D+,c’est marcheur niveau 2 comme rando

arrivés à craponoz, c’est dans le brouillard et le crachin que nous commençons. ça monte raide mais on arrive trés vite en vue de la belle cascade.

ensuite, alors que les coups de fusils des chasseurs dechantent nos oreilles, le son terrifiant, voire terrorisant d’une sorte de sanglier au détour d’un virage noue nos estomacs, nos muscles ! je m’approche prudemment, mpn nouvel altimètre à la main, résigné à affronter le monstre ! et bon, c’est juste une source qui s’ébroue !

plus haut, nous parcourons le site de griimpe de saint pancrasse, où j’ai fait quelques tirages au clou autrefois.

et puis c’est la redescente tranqulle, en sursautant encore au bruit de la source/sanglier.

ce soir, c’est raclette, ça va permettre d’éliminer ce sport

Le but du mouton

Quel peut être le but du mouton ?

se lever tôt le samedi matin alors qu’il est crevé? Qui pour surmenage, qui pour trop de déplacement, qui par manque de pratique ? Drole de pratique que celle du mouton urbain loin des alpages.

on sait pas trop alors dadou, cha, pierre (choupinet) et moi partons faire Douceur de vivre au mont peney.

c’est facile à trouver comme massif, dans les bauges et c’est plutot bien joli. la cible: ici

au pied de la voie, c’est le bouchon espagnol, el bouchono, 3 cordées ibéres devant nous.

dadou nous affirme qu’il rédime … what what what ? mot inconnu pour moi et pierre, mais pas pour cha et dadou.

ici en gros et en maigre, dadou veut mincir!

a y est c’est à nous, pierre se fait secher puis finit. pareil pour moi. arrivé au relais, c’est un peu bizarre, les 3 cordées précédentes sont sur la descente, etrange, normalement y’a 6 longueurs.

j’suis content d’avoir sorti un 6a GV.

bon la tendance ambiante est qu’on s’est trompé de voie, le topo confirme …  et ho mon moral ?!!

c’est vrai qu’aucun de nous 4 n’a regardé le nom de la voie en bas, on a fait confiance aux 3 cordées devant .. et voila, c’est ça le but du mouton … ça change des buts meteo, des buts de niveaux !

pas moyen de continuer sur le dessus … bon toujours dans  mon role de nettoyeur, j’decroche un pavé qui tombe tombe ouille et non, mince, raté, vif est l’espagnol !

dans le rappel, dadou fait des noeuds aux arbres pour rigoler …

on ira jeter un oeil au depart de la vraie voie en se disant que ça avait l’air dur … behhhhhhhhhhh

je vous consielle la lecture de Qui a tué Glenn ? un bon polair dans le monde ovin, avec une enquete moutonesque !

la voie démarrée  ici

c’est l’heure du concert de cathy.. et apres il faudra tricoter

Potiche

bon dadou est vraiment devenu cinephile et apres les p’tits mouchoirs vendredi soir (rappelons qu’il a prefere ne pas venir à la soirée avalanches)

et dimanche soir, on est allé voir potiche

avec une catherine deneuve plus jeune de 20 ans qu’il y a 10 ans

un depardieu plus gros de 20 kg qu’il y a 10 ans, un bon luccini et une sympa karin viard, ainsi que le fils de claude françois …

bonne comédie assez pimpante

des moments agreables, encore un bon cru de françois ozon

(à noter que le cinephile fan de melanie laurent n’a jamais attendu parler de ludivine sagnier)

un xoff pour la route