Red

bonne pioche que Red

comedie et action en mode déjantée, du bon bruce willis et mary louise parker (hilarante) est top
il y a aussi morgan freeman, ernst borgine, john malkovitch …

quelques scenes top:

– bruce qui sort en marchant d’une voiture en train de faire un tete à queue et dont le pare choc qui passe à 1 cm, top synchro
– le celebre cochon rose en peluche
– john malkovitch  qui se transforme en bombe humaine

un bon moment de détente, et 0 besoin de neurone

Voie françoise

Voie  Françoise à la Combe d’oyans : c’était ici

Le 11 novembre il fait encore beau et presque chaud alors direction la Drome pour aller crapahuter dans le rocher.

les partants: val’, dadou et moi

le déroulement de la journée:

 

  • on attend un peu Val au départ de Lyon
  • on galere  à trouver le site tout en évoquant la schirophrénie latente de dadou
  • on galere à trouver la voie mais c’est bien joli comme endroit
  • 4 longueurs :
    • premiere longueur: dadou et moi gardons les baskets, le rocher n’est pas au top
    • deuxieme longueur: dadou qui fait tout en tête pour commencer à payer ses dettes de client  coupe à travers la forêt pour éviter le tirage. Il fait son relais et attend. Il attend. Comme en bas, on papote, on ne sait pas qu’il est vraiment complètement pret alors on attend.
    • troisieme longueur, on traverse à droite maintenant
    • quatrieme longueur: dadou part et semble tendu sur les premiers pas. Il appert de l’avis collectif que dans friends, il serait probablement rachel. Il a du mal à rester serein à l’evocation de How I meet your mother.  Cette dernière longueur a un passage un peu dur, surtout en basket.
  • on atteint le sommet en corde tendue après le traditionnel relais sur buis de dadou.
  • en haut dadou envoie un sms … !!! … !!! puis on descend, c’est un peu chaud la descente, faut juste se rappeler qu’on est pas assuré …
  • au retour, on apprend que la panne passée sur la megane venait de la batterie, que les phares se sont éteints, que la direction assistée ne fonctionnait plus, que la panne venait de la batterie, que la panne venait de la batterie …

Gosses Mythiques #1

c’etait ici

météo annoncée pas géniale mais Christophe surmotivé alors rendez vous ce samedi matin pour continuer le cycle des grandes voies faciles.
on a rendez vous à 9h à gerland.
comme Valériane a prévenu qu’elle était en retard, ça annule son retard.

on choppe le dadou et ses pains au chocolat à chassieu et go to st egreve.

tiens je suis deja venu là dans une autre pulsation temporelle et grimpistique.

rien de special à dire sur les 5 longueurs, c’est joli et facile. dadou veut pas grimper en tete et fait le client, valériane fait dans la grimpe éthique.

le midi dadou mange liight avant ses pizzas du soir, val’ tourne au sandwich sous vide, et moi avide au sandwich artisanal

ensuite on fait les 3 rappels

le tout sous quasi le grand soleil

au soir dadou découvrira le jack asss!

journée sympa, voie à refaire quand la neige sera là

à bientôt

 

 

stegreve2010

 

*

p’tit piton/ la cochette

full mounty ou la vie de bryan; nous voila partis à l’aube plutot mourante de 10h un samedi pour faire une grande voie facile au soleil avec dadou, accompagnés par Pierre & Cha qui visaient un peu plus d’excellence.

la veille fut orientée dance floor (west coast, rock et salsa) et c »est d’un pas souple et altier que la marche d’approche se fait dans cette belle vallée.

mon sac à corde flashy Simply Market attise jalousie et convoitise de mes co grimpeurs !

dadou part en tete dans la premiere longueur, et comme il est moins sous influence de la dopante magnesie, il lache l’affaire, me voila joker gout orange. je pars dedans et hop,  mission accomplie cette jolie longueur de 35 m faite.

ensuite une voie rigolote qui part à gauche, revient à droite, il fallait bien voir le deuxieme point. la cordée descendante du  dessus me fait choir un mousqueton dessus ! boulet !

on vise le 5a max toute la journée

dadou part en tete dans la 3eme longueur qui doit bien faire ses 8m avec le premier point à 6 et le deuxierme à 7. le deuxieme est apparu car dadou a un nouveau pouvoir magique, il peut faire apparaitre le 2eme point d’une voie.

4eme longueur, depart un peu physique puis traversée et enfin montée sur pilier qui m’a fait me demander si je grimpais assez souvent dehors.

ensuite on descend, rappel de 51 m (heureuseument on est bien nourri), puis pause pour attendre que des jeunots montants montent comme yves ou les oeufs, et enfin nous voila en bas.

belle grande voie facile, objectif atteint. et je reviendrais dans le coin

plus tard, les petits nous rejoindront, mais pierre va faire un beau CR 🙂 parait que Cha a moins fait sa cliente que la derniere fois !

 

sur la route, la maréchaussée demande de maniere gestuelle et conciliante à dadou de ne pas rouler à plus de 120 dans les villages

viass

un peu de promenade ferrée parce qu’avec le temps tout s’en va …

un samedi soir un peu imbibé conduit à un dimanche matin légérement nébuleux, aussi eva, dadou et moi partons faire un peu de via.

saint hilaire: on monte par le funny funiculaire, puis on démarre la via en ED, ma premiere vraie entiere.
challenge: le premier qui se vache paie l’apero … merci eva Embarassé
on mange sous la jolie cascade puis on attaque la partie difficile le grand diedre, ça fatigue un peu quand meme…
à saint hilaire, on veut prendre le toujours funny et au dernier moment on se fait doubler par un groupe car les groupes sont prioritaires, c’est ecrit sur les prospectus … bin tiens ! en attendant le prochain, on deguste du cola bio …
on finit par descendre lentement apres avoir lutté pour pas se faire griller une deuxieme fois et hop direction la bastille.

 

la bastille: comme on a aimé la premiere via, on attaque la deuxieme

celle ci est moins lineairement verticale que l’autre, du D deux ou trois passerelles, un passage sur un cable, un chemin  et un rocher ultra patiné … jamais vu ça … on trace bien et sans se vacher pour  autant, on a les bras fatigués.

sympas ces 2 vias … ça change

en revanche, cote tradition, la degustation de pizza ravioles  fut au rendez vous!
la convivialité est un combat quotidien

L’américain

Et non c’est pas le nom d’un sandwich mais c’est le film que je suis allé voir à la place de biotiful

apres une bonne séance de grimpe, je ne les sentais  pas les 2h30 de B.

donc l’americain, film plutot esthétique pour les paysages et les deux actrices (et georges nesspresso pour les dames), en revanche, ça vaut pas lourd niveau scenario. sympa quoi. avec 2 surprises, on aurait doublé le quota.

pourtant le village est super joli avec son dédale de ruelles .

un fiilm bien pour le lundi soir

Le bruit des glaçons

je ne parlerais pas de ce long dimanche d’actions peu diverses et variées qui nous conduit à attendre, poireauter, patienter, regarder l’heure, manger dans la file d’attente, etre dans la file d’attente sans manger , s’impatienter, ne rien faire pour au final assister au decollage de 2 parapentes et à une exhibition de boomerangs (sont bien barrés les boomeranggers).

Cote ciné, le bruit des glaçons voit dupontel incarner le role du cancer de dujardin, alcoolique autrefois écrivain.
J’ai trouvé qu’il y avait de beaux moments mais le sujet traité surement trop grave empeche de vrais débordements délirants, et puis bon, meme si c’est bien joué, le scenario n’est pas très épais.

Col de marcieux – tour percé

l’important c’est la stabilité !
apres un samedi de grimpe à crept, randonnée au col de marcieux pour découvrir la tour percée avec valériane et jp.

  • celui qui vole le matin
  • celui qui utilise le regulateur
  • celle qui mange un bounty
  • celle qui regarde sous la table
  • ceux qui mangent des pizzas (dont une aux ravioles)
  • ceux qui arrivent dans une sorte d’impasse en rando
  • ceux qui croisent une vache morte
  • ceux qui portent des tee shirts orange

en tout cas c’etait super beau

 

un xoff pour la route