Une pure affaire

idée sympa d’un couple avec enfants qui se met à dealer de la cocaine trouvée par hasard

film pas mal

mais bon, du coup il souffre un peu de la comparaison avec le precedent de la journée

 

ça m’a permis de visiter le ciné l’opera, c’est marrant, t’as à peine le temps de t’assoir que le film commence alors que bon, la caisse venait d’ouvrir et de donner le ticket à nous 5, la horde des spectacteurs de l’unique salle

La main dans la goulotte

 

We goulottes avec le GAG

Départ de Gerland pour Plo, Pierre et moi. Nous rejoignons le reste de la troupe à Chamrousse: François, Yohan, Arnaud, Isabelle, Babeth, Flavien.

Nous prenons les telecabines et apres quelques reflexions sur le cheminement, nous nous retrouvons à piolet d’oeuvre. Il fait grand beau !

Babeth et Pierre vont folatrer dans le couloir du bout, Plo et Flavien dans la goulotte du chien, , Arnaud et Yohan dans le bloc coincé, et François, Isabelle et moi dans l’Eperon de gauche.

Cote Eperon de gauche, je ne sais pas trop dans quoi on est finalement, du rocher et des racines avec piolet et crampons. Enfin, c’est pas horrible non plus, c’est du mixte sans réelle parité. François y laissera un piton quand même. Et je me donne un coup de piolet sur le dessus de l’oeil.

Ensuite, les cordées se remixent un peu. Goulotte du chien en reversible, pour Isabelle et moi, suivis par Babeth et Pierre (z ont raté le couloir du bout précédemment). pendant que  François, Flavien et Plo feront le bloc coincé.

La goulotte du chien, c’est facile et sympa (un bon petit pas quand meme)

—————-

Au soir, on est hébergé ici. Le rapport qualité prix n’est pas tellement en leur faveur. Lits doubles et douches semi collectives. La nourriture est pas mal mais le service moyen. Et le petit dej’ au matin, malgré un prix parisien, n’est pas en rapport. Ca me permet de manger ma deuxieme raclette de la semaine.

A noter, que plo est parti le samedi soir, remplacé par Jean Luc.

———————

Dimanche matin, il neige, et on met du temps  à se mettre en route. C’est meme le blizzard en haut de chamonix euh chamrousse. Babeth, Isabelle et moi allons faire le bloc coincé pendant que Pierre, Jean Luc, Yohan et Arnaud vont faire de la cascade, alors que François et Flavien vont faire une voie mixte, l’Escobaille (?).

Conditions méteo difficiles, et quelques pas sympas dans le bloc coincé, ramper dans le trou, renfrougner, planter les piolets, avoir froid, manoeuver les crampons sur des petites prises, c’est bien formateur tout ça …  on retrouve meme le coinceur jaune perdu la veille. Bien content de cette goulotte et bravo à Babeth.

On finit par trouver la sortie et on descend dans le blizzard. On rejoint Pierre et Yohan qui apres une petite promenade ont finalement fait une tournée des bars. Il est environ 16h et nous attendrons 19h que tout le monde soit là pour repartir à Lyon. C’est un peu long. Le sas de la maison du tourisme c’est poétique.

———————

Interessantes initiations à la goulotte pour moi, pratique du mixte.

la prochaine sortie GAG: chamonix !

 

 

7 laux #1

nouvelle visite en station et découverte des 7 laux avec CL et sa copine Anne.

sympa les 7 laux, on arrive pas trop tard, la route est pas mal malgre quelques ralentissements grenoblois.

journée gamelles, une bonne vingtaine pour moi, faut dire qu’on demarre une verte pour finir dans une rouge … on fera des bleues pour faire les transitions et je me ferais des bleus pour parfaire ma condition, mais sinon ce sera rouges rouges ….

j’ai fait une noire à bosses aussi, un peu sur le dos, un peu sur le coté, j’ai du rester 5% du temps sur les skis dans la partie bosse, heureusement la fin est facile.

donc le rouge est mis grace aux bleus.

le ski ça m’eclate bien!!!

belle journée ! il  a fait beau en plus

devolu sur devoluy

départ à la neige pour aude, cl et moi, direction le devoluy

pour égayer le parcours et se mettre en jambe, une ballade en Matheysine, on se gare à cholonge et on va voir les lacs du coin formés à la suite de la fonte d’un glacier … d’apres le topo, c’est une rando raquette faisable par toutes conditions … mais bon là y’a pas de neige du tout alors on prend pas les raquettes, le coin est pas trop mal, et un jour, il faudra aller en haut du massif pour voir si c’est joli au loin.

marrant que les routes soient signalées comme impraticables alors qu’il n’y a pas de neige …

ensuite on rejoint st etienne en devoluy, gite les auches. grand contraste avec le we precedent, super accueil, le patron est aux petits soins et c »est pas cher du tout … on mange la fondue traditionnelle et c’est bien bon. la route pour aller à st etienne est plutot agreable et on decouvre du beau rocher qui donne envie de grimper.

samedi matin, depart pour le col du festre (1440), a y est on met les raquettes ! bon y’a pas mal de brouillard et c’est pas facile de se reperer.
on remonte vers le collet (1945), on redescend dans la poudreuse et hop, un joli vallon pour atteindre le col des aiguilles (2003) (toutes les années y’a des aiguilles). la neige est assez inegale.

pas mal de skieurs randos se promenent

ça se degage et on voit un paysage bien joli.

mes raquettes tiennent le coup cette fois, c’est donc moins galere, je crois qu’elles ont compris

au retour, on s’arretera à la mure pour gouter leurs patisseries et hop direction lyon en passant par la motte d’aveillan, c’est tres long en suivant un bus …

we bien vite passé …

un xoff pour la route