Killer inside me

avec casey affleck, jessica alba et le mec qui joue le mentalist

enfin le frere de ben joue juste dans ce film plutot violent, taper sur la gueule de jessica alba c’est insoutenable

il a fait des daubes avant (gone baby gone (5/10) et billy the kid (2))

jessica est torride, bouillante, etrange

et jolie maestria de l’horreur

« l’histoire d’un flic qui s’arrange, dans sa petite ville pour s’en sortir en etant pas top ds sa tete »

 

Néron

depart pour les bauges avec le jp, histoire de remettre mes courbatures d’aplomb …
finalement on part pour le neron, l’oeil attentif au compteur, pas rouler trop vite , pas rouler trop vite. Vais utiliser le regulateur à force.
facile à trouver le neron, faut dire alors on se gare et on part. bon la vue sur grenoble et tout, c’est pas vraiment la plus belle rando du monde. apres quelques errements,nous arrivons en bas de la crete et à partir de là ça devient plus sympa. y’a une dame naive qui me croit quand je lui parle du passage au dessus de la decharge mais sinon les gens croisés sont sympas, meme le monsieur qui nous dit que la crete du neron c’est limite plus dur que la meije … doit pas connaitre cham’ lui !
en tout cas, c’est bien rigolo cette arete, presque de l’alpi plus proche de l’escalade que de la rando.
à la descente, on reussit à se perdre histoire de deconner à glisser dans le pierrier, les ronces, les orties, les troncs d’arbres pourris … c’est rigolo comme ça …
perrier, diabolo pour moi, panach’ et glace pour le jp qui dénué d’abricots a brillament porté 1 paire de chaussures de rab’

 

La jonte

samedi 7h
, CL et moi partons pour la jonte, comme j’ai la hanche un peu patraque, la demoiselle conduit et à part une tentative d’arret automatique, tout va bien. on arrive au camping sous le soleil c’est bien joli. on mange et hop rando de marche d’approche avant grimpe. secteur le bitard, le jardin enchanté, 4c 5b 5c 5b … jolie voie, faite sans soucis, ça fait du bien pour demarrer! je love ma corde.. les vautours nous tournent autour !


dimanche
la meteo est pas geniale, on part faire de la couenne à la venus de millau, on rame pour trouver un truc qui se grimpe… pour cela on discute avec un papy au bord de la route qui nous dit que c’est là sans etre là, que c’est la vallée là et puis l’autre aussi ou bien le contraire … on en sait pas bien plus … et puis on grimpe c’est rude, c’est la mort. du devers, t’en manges ? ou c’est de la dalle toute dure ? et le topo correspond pas aux voies qu’on fait … ah le topo de la jonte …
puis il pleut, alors on part sur la route, on remonte les gorges de la jonte et on va voir la grotte de dargilan, ambiance chocolat et chantilly dedans, c’est bien sympa … au retour, il pleut toujours alors creperie et glace à meyrueis, ça c’est du rythme vacances


lundi
il fait pas tres beau et c’est rando, une belle boucle du roziers (le village d’acceuil) qui va jeter un coup d’oeil sur le tarn et les belles falaises de la jonte, c’est humide mais pourtant bien sympa. au retour on croise deux randonneurs qui viennent du puy , c’est du solide !
au soir, fabien, cedric et thierry nous rejoignent pour le barbec’ et la suite de la semaine. spider cochon le chien vient nous rendre visite entre 2 apparitions de nos amis canards!


mardi, on se traine un peu le matin, à visiter peyreleau le village d’a cote, fait pas bien beau puis on demarre. cedric et thierry von trainouiller au secteur du bitard, histoire de motiver cedric et fabien, cL et moi allons faire de la fleche dans aquo es icon – 5c 6a 5c 5c … bon super topo est là et on marche 2h30 avant de trouver le depart la voie … on fait les deux premieres longueurs, fabien fait rechap’ dans la troisieme .. c’est dur la jonte ! ce matin j’ai coupé ma corde et je la love … how deep is your love ?


mercredi
meteo pas top alors on part sur speleo ! initiation pour fabien, cedric, cl et moi … c’est rigolo de mettre les tenues et le guide a l’air bien … cool. les lampes marchent pas des masses et le guide a l’air accro à l’acethylene, il sniffe sans cesse sa loupiote qui marche pas .. il crpahute dans le noir et tombe des fois mais il est zen et se prend des aspi d’aci.. moi je reste quasi coincé dans un boyau, c’est pas le bide c’est le coffre du haut qui etroitise … j’ai bien aimé cette nouvelle activité!
un beau couscous ce soir …


jeudi
soleil et grandes voies … CL et moi demarrons sur les femmes et les grimpeurs d’abord, fabien, thierry et cedric partent dans l’arete ouest … cedric renonce à la premiere longueur …
CL rame dans le 5C en premiere longueur, c’est du devers, ensuite, elle a du mal à trouver le relais, et on mettra 5h à faire 3 longueurs. c’est rude la jonte. la deuxieme longueur c’est du 5b mais c’est un toit, ensuite c’est un mur raide en 5+ ça doit valoir son 6a+ ailleurs ça … bravo à CL! en descendant, on est pas loin du noeud fatal !
ensuite, on se fait une 4x4c,zebulon, emmenés par cedric pendant que thierry et fabien font notre voie initiale.
au soir on est fatigué


vendredi,
on va voir le viaduc de millau, les gorges du tarn, le puy et c’est les bouchons lyonnais …
cette semaine m’ a fait du bien à tout point de vue,sur ma pratique gv surtout, m’a ouvert des horizons, et fermé d’autres … viva la vida

 

Lauranoure

depart en un vendredi pour la TETEl de lauranoure, partants habituels: dadou, pierre et moi
il fait quasiment beau et dadou nous predit un but des le refuge. mais on fait route et sans meme s’arreter à la cordée, nous voila au refuge apres 600 m de denivellée , c’est plutot joli. Refuge de l’alpe du Pin, il fait un peu frais à l’arrivée, le refuge est tout simple, les lits dans la salle à manger. Repetition des manoeuvres de mouflage, Pierre fait la victime. Ensuite, apres que dadou ait enleve son sac du lit, quelques livres feuilletés, nous voila mangeant une soupe de fenouil, pates et tyan de legumes puis crepes.
3h nous nous levons et hop à l’assaut de la tete de Lauranoure, tres vite nous perdons le chemin mais nous progressons vers le glacier, j’y crois enfin à mon premier sommet, mon anti but, faire enfin positiver mes stats… mur rocheux, il ne fait pas tres beau … dadou a des problemes gastriques (ça va durer jusqu’au soir), nous montons au dessus de la barre rocheuse puis c’est le but, 1200m faits, il n’en manquait que 300, la neige tombe, ça caille on voit rien.
On redescend, dadou change ses gants sur la rimaye, why not. Puis apres la descente, nous mangeons au refuge. le chemin etait joli. Pierre trouve un beau piolet rouillé. celui du vrai faux guide ?
apres le refuge, où certains tout crado dorment sur le lit, nous descendons et là, evenement, Pierre glisse et choit ! apres un ti truc chaud, parfois sucré à la cordée, nous voila au camping de la berarde, je ne monte pas ma tente, dodo dans l’auto! Visite du site de bloc puis douche puis repas à la cordée. c’est bon et copieux sans etre trop gras. on finira à cham’ dodo à 21h30, on dort bien dans la voiture, fait pas si froid que ça alors qu’il gele et neige.
dimanche matin on se leve, dadou plie sa tente à l’arrach’ et c’est le carnage meteo qui continue, on repart apres une pause à la cordée et on grimpouille à venosc (une voie pour moi), pierre s’en sort bien, et dadou revient brillament à la grimpe puis retour à la ville.
but peut etre, meteo de merde c’est sur mais we sympa quand meme.

 

calanques de mai

mardi 13 mai:

depart de chez moi à 6h45 pour CL et moi,et on fonce sous la pluie dans le bouchon marseillais apres avoir ramassé M, la nouvelle bergerie frétille à l’avance dès valence d’être le refuge !
enfin sortis de ce merdier marseillais, nous arrivons à SORMIOU, secteur L’ABRI COTIER, il ne pleut plus et meme il fait beau! on fait REVENEZ Y (5c), uN VRAI PLAISIR (5c), moins facile VESTIGE D’UN JOUR (6a), en moul : PAS BLOC, PAS BLOC (6b) … puis selon le cas : en tete en moul’ ou pas: LA VIRE AU CADE D’OR (6a). Pour finir, tarte au citron méritée
au soir, pates bolo au camping et comme il ne pleut pas, pas sous la bergerie 2. on mange les gateaux de sophie et c’est bon aussi


mercredi 14:

il pleut, mais pas de rando, on part direction les goudes, on a du mal à trouver le secteur mais on y arrive, il pleut, mais c’est bien y’a une grotte. LES GOUDES: secteur JARDIN D’ENFANTSCHARLOTTE ET AURELIEN (5B) (j’connais pas cet aurelien) mais sous la pluie ! ensuite soleil, EMMANUEL ET LOIC (5C+), CECILE ET AGNES (6a)(bien enchainée par CL) (là je suis repassé en moul’) EMELINE (6b+) en moul’ pour tous.
et hop c’est l’heure du couscous du soir.


mercredi  15:

pliage de la nouvelle bergerie (et du reste), et on file sur SORMIOU voir nos copains les vigiles, grand ciel bleu. secteur COLLINE DE L’UN face sud, LES PASSAGERS DE LA NUIT (5b), KEY LARGO (5C), LE FACTEUR SONNE TOUJOURS 2 FOIS (6a) , bien sortie par M,qUAND LA VILLE DORT (sortie en moul’ par CL) et en tete par un grimpeur anneceen de passage …
et on repart pour pas arriver trop tard à lyon

Romain Slocombe

j’avais jamais lu de bouquin de romain slocombe et là j’en ai enchaine 2

mortelle residence qui se passe à lyon et lolita complex qui se passe à londres

le premier visite les milieux artistiques, le role de la resistance (et de la collaboration) ainsi que la revolution

le second decrit les reseaux de prostitution et encore l’art contemporain

Alpilles

Sous les frontispices mordorés d’un hiver finissant-bordel-un avril naissant-putain des navires- des limbes striant les eaux des instants passés-s’lope- nous sommes partis de Lyon et Clérieux en un dimanche apres midi d’avril, C L, M et moi.
j’essaie d’apprendre à jurer.
Le point de vue féminin est que M.a un profil de chasseur …
c’est le camping du Pesquié à Eygalieres où nous rejoignons ¨Pierre et Charlotte qui sont dans le coin depuis samedi. ça a l’air de cailler dans ce camping allemand. M fait la vaisselle. Premiere nuit dans le froid.


lundi: direction Aureilles, joli site, trés fréquenté par les cohortes germaniques. ça fait du bien de se retrouver sur le rocher et de faire quelques pas, parfois géné par les vers des roches (les préposés à la sculpture des prises), certaines iront voir le surplomb en tête ou en moul’ ou en moulitete, Pierre est presque motivé par cette technique. Jolies voies sympas en tout cas et c’est bien enchanté que nous allons manger soupe, pates salées ++ dans la bergerie en tapant la lampe pour qu’elle s’allume. Le patron du camping qui semble habité ce soir de paques vient nous parler … hips


mardi: apres une nuit humide et froide, des bruits de bips au loin, un ane aussi, nous dejeunons dans la fraicheur, puis direction Mouries. Au dessus de golf, nous nous laissons vaincre par la dalle,le 4/5 la bas … bin je l’enchaine pas… M bloque sur une 6b, pour se refaire un mental: il part faire de l’artif dans une 5c, et ça tire au clou, et ça met les pieds sur les points … et ça change de voie …bon, pas du tout le meme genre de grimpe que la veille!
au soir, pates en apéro puis soupe et pates en tapotant sur la lampe de CL.d adou nous donne gentiment la meteo et ça met pas le moral.


mercredi: temps maussade, nous partons en rando des baux de provence à st remy, m2010 marche vite devant, on peine à le suivre, heureusement que le barrage est une impasse sinon nous marcherions encore. Nous finirons par une crepe aux baux (pas leur specialité).
dadou nous donne gentiment la meteo et ça met pas le moral. au soir, soupe et pates et re-pates en tapotant sur la lampe de CL. dans la bergerie, c’est l’étuve, faut dire qu’on vide directement l’eau chaude sur le sol sous la toile.


jeudi : pluie partout, on plie. on s’arrete à clérieux manger du riz, puis CL et moi allons tater du devers en moulitete à murmur.


moments agréables malgré les nuits fraiches

Col de l’épaisseur – Arves

c’est le we , c’est jeudi matin, 
8h nous partons Claire-Lise, Laurianne et moi en direction des aiguilles d’arves. Pas de soucis autoroutier jusqu’… valloire. Dans la station, je cherche les toilettes en roulant en sens interdit mais sur le trottoir pas loin de la gendarmerie, je ne suis pas un sauvageon. Apres cette pause, nous nous posons,mangeons et equipons au hameau de bonne nuit. Pas trop d’‚paisseurs, il fait si bon.
La neige est solide et sans encombre ni concombre, nous atteignons le refuge apres 600 m de deniv et 3h de promenades. En chemin, Claire Lise nous donne quelques notions de nivologie et l’ombre du petit Poucet pr‚c‚de nos pas. Apres une boisson chaude, exercice de recherche d’arva puis nous nous plongeons dans la fondue promise apres un vin blanc offert par le gardien. A cote 3 skieurs degustent le Farcement. Dijo au genepi offert puis c’est le dodo, enfin surtout pour les 3 skieurs ronfleurs …
A 6h on se leve sans se laver, on dejeune, c’est silencieux, j’y arriverais jamais avec leur cafetiere.
7h decollage,: le ciel legerement voil‚ sans froideur. La pente est raide assez vite, la neige est souvent dure, parfois molle. 1000 m … faire ce matin pour atteindre l’aiguille de l’epaisseur. Laurianne profite de la montee pour perdre ses lunettes de soleil bleues. On croise et double des skieurs et des skieurs nous doublent sans clignotance. Vers 10h, nous voila au sommet, bon rythme, la vue d’abord un peu nuageuse finit par etre superbe. Tout se degage et on voit jusqu’au mont blanc (Laulau prem’s). (en descendant on verra meme le rateau).
les aiguilles sont belles et (d’apres le gardien), ca se grimpe !!! on reviendra surement donc.
A la descente vers le refuge, ma raquette droite casse … c’est rude sur un pied d’autant plus qu’avec le soleil, la neige ramollit et que je m’enfonce. Laurianne perd une rondelle de baton.
Au refuge, on mange en profitant du soleil, on brule quoi. Ma raquette est reparee a l’elastique JLD et la ferraille (merci le gentil gardien). Puis on descend difficilement: la neige est super molle et on s’enfonce severe. Les skieurs galerent aussi dans le coin. Claire Lise perd une raquette et il faut faire du BTP pour la recuperer (la raquette pas Claire Lise) .
Voila la voiture et apres une re pause … valloire … lutter contre l’appel des crepes et de la pizza, nous voila … Lyon prestement, apres un super sejour. je veux y retourneerrrrrrr

un xoff pour la route