Pénitence

bon l’auteur est mort recemment
avant de partir, il a peut etre voulu monnayer un peu son passage.

ce n’est pas du tout, et loin de là, comme les autres œuvres de Philip Kerr ( La trilogie berlinoise  ou la main de dieu) .

La ça parle d’un gars qui FBI qui va se frotter aux eglises texannes et qui se voit jeter une sorte de sort: d’athée ,il doit revenir vers la foi …

Je suis un peu mitigé par le mélange des genres, ce n’est pas ininteressant mais ça a un coté mal touillé …