plus jamais seul

de caryl ferey

 

les aventures de mac cash, flic borgne, pere transitoire sur fond de migrants, de trafics d’esclaves …
le rythme est toujours aussi soutenu et violent, sombre, un peu trop sombre pour mon humeur du moment sans doute … tout est un peu trop négatif et les clichés s’empilent … j’ai préféré de loin la saga maori