Pueblo bello et Nabusimake

C est fou comme parfois un infime espace, un souffle peut changer le sens de deux mots, quand on commande un breuvage sombre, on peut dire:  » Cafe negro »

Ce qui est assez proche d un point de vue sonore de « cafe   Negro » et donc de « café, negro! » ce qui est moins sympa.

Trêve de billevesées puantes.

Nous voilà donc a pueblo bello (pueblo c est peuple ou village, ça dépend). Nous nous reposons avant d aller a Nabusimake un village indien protégé. Je ne sais pas si ce sont des indiens techniquement parlant. En tout cas, nous les rejoignons par une des pires pistes du monde, 23km d ornières de  1m et 2h30 de route pour aller au village.

Beaucoup d animaux de la ferme, des indigènes sous coca, des endroits interdits de visite et voilà les indigenes Arhuacos vus.