Randonnee El chalten vers o higgins

 
El chalten vers o higgins
Une eclipse solaire vraiment partielle, la housse de la toile de tente envolee et nous voila partis pour une longue rando a travers les bois pour passer
de l Argentine au Chili, pays dans lequel nous devrions rester un bon moment.
La premiere journee de rando nous voit suivre un chemin avant d arriver a la frontiere ou un douanier sympa tamponne nos passeports, nous indique les modalites
gratuites du camping et dont la femme nous fait gouter les Calafate (c est a dire les myrtilles) qui sont bien savoureuses.
De maniere generale, les fruits sont bons ici: oranges, poires, avocats sont gouteux et d aspects peu engageants. Ils laissent les beaux pas bons aux autres.
On constate aussi qu íl y a beaucoup de cyclistes dans ce coin la et pas mal de piverts (les deux observations ne sont pas liees, quoique …).

Nous marchons encore 22 km le lendemain pour prendre le bateau qui nous conduit a o higgins.
Nuit dans un camping avec un matelas de moins car l un d eux a un trou consequent et la reparation ne tient pas …
faudra en acheter un autre quand on trouvera un magasin adapte …
Ici la maxime de base est : « qui se depeche perd son temps ».
Nous ne pouvons nous depecher, pas de bus avant deux jours, et pas assez de voiture pour faire du stop.
Nous passerons une nuit dans les bois en compagnie des vaches.
La bibliotheque/internt du coin est accueillante (financee par le couple Microsoft).
Nous ferons une rando sur les hauteurs du village pour profiter du crachin ambiant.

La villa o higgins est le debut de la carratera austral, l artere qui est la veine sud nord du chili (et vice versa). Ici, la patagonie continue mais les paysages changent.
La pampa laisse sa place a des montagnes aux cimes eneigees zebrees de rivieres et cascades, et les nuages masquent le soleil.

 

sorte d eclipse

 

 

on est la pour en ch*

camping a la frontiere

point de vue hache

camping dans les bois

Pablo Neruda: ne le 12 juillet 1904 et mort, assassine, le 23 septembre 1973. Celui qui fut surnomme le prince des poetes et qui fut de la meme trempe, au 20ieme siecle
que chaplin, picasso et garcia lorca dans bien sur, leur domaine respectif.