Archives par mot-clé : argentine

Randonnee El chalten vers o higgins

 
El chalten vers o higgins
Une eclipse solaire vraiment partielle, la housse de la toile de tente envolee et nous voila partis pour une longue rando a travers les bois pour passer
de l Argentine au Chili, pays dans lequel nous devrions rester un bon moment.
La premiere journee de rando nous voit suivre un chemin avant d arriver a la frontiere ou un douanier sympa tamponne nos passeports, nous indique les modalites
gratuites du camping et dont la femme nous fait gouter les Calafate (c est a dire les myrtilles) qui sont bien savoureuses.
De maniere generale, les fruits sont bons ici: oranges, poires, avocats sont gouteux et d aspects peu engageants. Ils laissent les beaux pas bons aux autres.
On constate aussi qu íl y a beaucoup de cyclistes dans ce coin la et pas mal de piverts (les deux observations ne sont pas liees, quoique …).

Nous marchons encore 22 km le lendemain pour prendre le bateau qui nous conduit a o higgins.
Nuit dans un camping avec un matelas de moins car l un d eux a un trou consequent et la reparation ne tient pas …
faudra en acheter un autre quand on trouvera un magasin adapte …
Ici la maxime de base est : « qui se depeche perd son temps ».
Nous ne pouvons nous depecher, pas de bus avant deux jours, et pas assez de voiture pour faire du stop.
Nous passerons une nuit dans les bois en compagnie des vaches.
La bibliotheque/internt du coin est accueillante (financee par le couple Microsoft).
Nous ferons une rando sur les hauteurs du village pour profiter du crachin ambiant.

La villa o higgins est le debut de la carratera austral, l artere qui est la veine sud nord du chili (et vice versa). Ici, la patagonie continue mais les paysages changent.
La pampa laisse sa place a des montagnes aux cimes eneigees zebrees de rivieres et cascades, et les nuages masquent le soleil.

 

sorte d eclipse

 

 

on est la pour en ch*

camping a la frontiere

point de vue hache

camping dans les bois

Pablo Neruda: ne le 12 juillet 1904 et mort, assassine, le 23 septembre 1973. Celui qui fut surnomme le prince des poetes et qui fut de la meme trempe, au 20ieme siecle
que chaplin, picasso et garcia lorca dans bien sur, leur domaine respectif.

El Chalten – Fitz Roy

Apres 4h de stop sans succes au bord de la route a El Calafate, nous prenons un bus pour El Chalten. A Calafate, il y a 10 000 000 d auto stoppeurs et 5 voitures … meme avec la meilleure volonte du monde, c est un marche sature.

Nous arrivons dans un petit village et fetons d une maniere pantagruelique l anniversaire de Valeriane: pizza geante et steack (gros). frites precedes d une entree a l aubergine. Valeriane croit qu elle ne va pas reussir a tout manger, mais si, je l encourage.

Le lendemain, c est les rangers et la recherche d un baudrier obligatoire pour une randonnee que nous voulons faire (tyrolienne presente). Fi ! (comme disaient les grecs apres uspilon), nous n en trouverons pas aussi nous optons pour une randonnee plus simple sur 3 jours. La meteo est belle et le Fitz Roy et ses comparses devoilent habilement leurs atours. C est superbe.

Les campements sont un peu surpeuples. D ailleurs, on y croise des gens qu on connait du Navarino: Karin d Israel et un couple de francais, veritables furieux de la rando.

J aime avoir des chiliens comme voisins de camping, ils sont sympas, leur mine est souvent joyeuse et ils randonnent toujours avec des accessoires que nous n avons pas: couteau a huitre, tournevis cruciforme ou perceuse voire presse citron … sans compter du vinaigre balsamique.

Sur les chemins, les olas, que tal, esta bien … nous rappellent ou nous sommes.

Le troisieme jour, nous essayons de negocier aupres des rangers pour avoir l autorisation de faire une rando sans utiliser la tyrolienne mais en pensant par la riviere .. mais non, ca veut pas.
C est sur qu une tyrolienne c est plus sur qu une riviere … Enfin, peu importe, quel bel endroit !

El chalten est un paradis pour la rando et sans doute la grimpe et  l alpi.

Eclipse partielle de soleil avant de partir mais rien de spectaculaire visuellement.

pour digerer

la route des vacances

parfois, ca semble ireel

Pierre ? tu es Pierre ¡

un chemin apparait ?

eau potable

toujours ces messages extra terrestres

arc en ciel du matin

 

 

Perito Moreno

Direction en bus pour El Calafate et son celebre glacier Perito Moreno. La pampa se deroule sous nos yeux, vastes etendues vertes, immensites toujours fermees par des barrieres (pour les moutons ?).

Nous prenons vite un autre bus pour aller voir le glacier apres avoir pose notre tente au camping de la police.

Le glacier nous attend (en fait, il fait sa vie et se moque de notre existence mais c etait une formule). Haut par endroit de 70 m, et parfois large de 5 km, il jette, pour la joie du public de grands morceaux de glace, en un grand fracas sonore, ondulatoire et eclaboussant.

Le bus nous attend pendant 3 heures, le moteur en route.

Ushuaia NP et city

un mot tout d abord sur la ville d Ushuaia:

c est une ville pour les touristes: beaucoup de boutiques de vetements type Patagonia, North Face. Des endroits pour boire des chocolats (parfois offerts), un hard rock cafe, des hostels dont les prix montent en fleche…
nous y occuperons 2 hostels: Los lupinos et le ahenenk
Le premier est low cost, des dortoirs pour 6, une literie inconfortable, et du bruit (concerts a 4h30 du matin! et ronfleur de la chambre d a cote sonore dans tout le couloir). Le deuxieme est au meme prix  mais plus cosy.
Dans le premier, il y a un groupe de sud coreens, comme aux philipines, c est une tribu bruyante, souvent alcoolisee, maniaque maladivement du selfie et aux gouts vestimentaires detonnants.

Hypothese sur la coree du nord: la coree du nord n est pas une tyrannie isolee du monde mais un havre de paix, elle n est pas gouvernee par un fou sanguinaire mais par un sage,  qui veut prendre soin des gens un peu sophistiques qui constituent la coree du nord en les protegeant de la horde hirsute et sans cervelle du sud. 

Le Parc national:

Dans le parc, il est autorise, pour le prix d entree, d  y rester 3 jours et 2 nuits. Nous y allons 43 % auto stoppant, 57 % marchant: les chiffres sont precis mais sont ils justes ?
Nous avons laisse le sac de valeriane dans un locker  a  ushuaia et je fais la mule. Nous etablirons le camping a l endroit autorise qui est bien sympa, le seul probleme dans le parc etant l eau. Il ne faut pas boire l eau des rivieres soit disant. Nous le ferons quand meme.

Le lendemain, jolie rando au cerro guanaco, presque 1000 m de deniv sur 4, xy km. C est assez rude avec la moitie en foret et l autre moitie dans la pierraille. Bien sur, au milieu c est la gadoue. Nous ferons une rallonge de la rando en allant un peu au sud. En haut, nous verrons un renard mignon. Valeriane en pleine forme coure devant.
A la descente, nous aidons un quebecois d avignon a trouver son chemin.

Avant de plier le lendemain, j utiliserais ma competence avancee : reperage de lapins.

Les nuits sont soit sous la pluie soit ventees mais les journees sont belles.

Retour en bus gratuit, ca c est cool. Faut dire que y a plus de bus que de touristes.

 

vue du ciel

dans la baie, le bateau echoue

la boue

c est un pivert male (tete rouge)

un esprit sain sans un corps sain
un esprit sage sans un corsage

beaucoup d oie-canard et d aigle poule

le renard du bas

se fait en 2h30

renard du haut
zorro ou es tu ?

 

 

Buenos Aires

Longue nuit dans le bus de Posadas a Buenos Aires ou nous sommes congeles en raison de la climatisation. Puis nous attendons au terminal de Retiro, esperant enfin joindre la couch surfeuse, il faudra deux bonnes heures a cause d un wifi fatigue (et sans doute que nous aussi);

Pamela et son fils leo nous accueillent (en fait, leo s appelle lionel, il est argentin, pas bien grand mais n est pas footballeur). Ils accueillent chez eux outre les deux tortues francaises: un beau chat gris, un chat blanc, et un chien lubrique (qui fait des trucs louches avec une peluche).

La visite de Buenos Aires est plutot agreable meme  si les trajets en transports en commun sont longs (mais assez confortables). La ville en elle est assez peu touristique au final, peu de choses a voir et la vie y est assez douce. Les divers monuments sont parfois fermes (les lundis) ou bien ferment tot.
Nous visiterons principalement la maison rose du president et le cimetierre de Recolleta ainsi que Caminito (le coin des artistes mais ils finissent a 18h). +Nous echouerons a visiter la reservada (fermee le lundi et oubliee le mardi), le planetarium (ferme depuis decembre), el regresso de quinquella (pas trouve).

Valeriane prendra quelques cours de pole pour peaufiner sa culture.

Nous progressons en espagnol mais pas vite. Demain Ushuaia.

casa rosada : la maison du president

 

le chien pervers

les chats mignons

en haut a gauche, najdorf, un celebre joueur d echecs, qui a notamment laisse son nom a une variante de la sicilienne, il est devenu argentin au detour de sa vie (il n  a pas que maradonna comme celebrite)

 

cette sculpture est une rose dont l ouverture change selon la journee

le cimetierre de Recolleta, des tombes tres construites, y a des gens qui savent vivre et d autres qui savent mourir

 

< fin des tombes

 

drole de traduction

les epiceries pleines de couleur

batman michel ange

des 12-15 voies, faut traverser vite la route

la c est pas clair

planetarium

 

Missions

Apres les chutes d Igazu, nous continuons l etude du film Mission avec justement les missions jesuites a San Ignacio, Loretto et Santa Ana. Ces petites villes sont a une distance de quelques 4 heures de puerto igazu et le bus nous y conduit.

Le premier jour jour, nous nous posons un peu histoire de mettre a jour nos blogs pour nos 3 000 000 – 2 999 997 lecteurs.
Nous mangeons un enorme sandwich a l escalope milanaise et jambon, ca cale.Je vais faire quelques courses et suis assez content qu on me rende les quelques pesos de monnaie en bonbons.

Ce ne sont que quelques ruines mais que de memoires: l ambiance est la. Il faut reconnaitre une sacree abnegation et un grand courage aux marins, et pretres qui partirent visiter le vaste monde dans des conditions plus que dangereuses pour la gloire, l argent ou la foi. Croyant ou pas, ce sont de beaux engagements meme si ce fut souvent au detriment des cultures et integrites des peuples visites. Missionnaire n etait pas qu une position (sociale?) mais surtout un chemin de vie engage.

Nous sommes en pays Guarani ici:

 

 

 

le musee n est ni rempli ni bonde

wahh lanana

Chutes d igazu

 

Une nuit d avion et nous voila au bresil, a sao paulo plus precisement. Je voulais voir plein de films et je n en verrais qu un: keanu. C est mignon mais le sous titrage
incruste en portuguais tue les ardeurs. Ensuite je basculerais dans le sommeil.
A sao paulo, nous sommes un peu defaits et nous enchainons sur une nuit et demi de bus pour aller a foz de igazu: l etape bresilienne d iagazu.
Premiers constats: l hotel que nous visions est ferme depuis 2 ans, il fait super chaud, et les gens sont plutot dodus.
J aime bien mes premiers pas sur ce continent.

Nous irons voir les chutes d Igazu cote bresilien le 23, il y a beaucoup de monde et les selfies s enchainent, ca rend meme les gens idiots car ils font la queue pour ca au lieu
de regarder le paysage. C est commun de voir des ados se faire prendre en photo en gros plan 15 fois par leurs parents puis d enchainer sur une serie d auto portrait…

Pour notre part, beaucoup de randonnees de 1500 m de denivellee neutre.

Mais bon, le paysage est superbe et les quatis envahissants, mignons et amusants. La puissance de l eau nous enchante ainsi que la richesse des formes de chutes.

L hotel finalement trouve nous plait bien par son petit dejeuner buffet ou nous mangeons moults produits locaux, on comprend des choses.
Cote langage, c est complique car peu de gens parlent anglais, et l espagnol n est pas leur premiere langue (nous on en est a bredouiller une sorte de catalan :))

Nous passons ensuite cote argentin, la procedure est un peu longue, paperasses …
Dans la bus, la musique est sympa, j aime bien l ambiance argentine.
Notre hostel difficilement trouve sera un peu pouilleux, il faut s adapter.
Cote argentin, il y a beaucoup plus de choses a voir: divers parcours en foret, sur des ponts, des sentiers … plus de cascades aussi, ainsi que des crocodiles dormants.
C est plus agreable car les visiteurs sont plus etales donc moins les uns sur les autres.
Nous aurons la bonne surprise de gagner une heure, car l heure bresilienne n est pas la meme que l heure argentine et ca nous permet de gagner du temps sur notre timing.
Nous irons jeter un oeil a un parc animalier ou sont soignes quelques animaux notamment des mainates et une loutre avec laquelle valeriane va sympatiser
Nous enchainerons par un bus pour san Ignacio.

Il a ete difficile de choisir quelques photos illustratives parmi les 600 faites en 3 jours, sans compter les videos.

dans les aeroports, difficile de trouver le repos parfois

chaud ? pensee pour les francais sous la neige

 

 cote bresil

  cote argentine

un bon tracteur pour tranporter les touristes, cabron !