Archives par mot-clé : Cyclades

Tinos

Et nous voila à Tinos, ou nous utiliserons aussi stop et bus!

La premiere nuit, vers Kampos m’amenera quelques deconvenues mousticales , aussi nous alternerons avec un airbnb puis de nouveau une nuit à la belle étoile où un moustique réussira à me piquer la levre afin que je ressemble à Donald.

L’ile est tres sympa, encore bien préservée par rapport à Santorin.
Quelques ilots de calme (malgre les moustiques).
Et les jolies pierres de Volax qu’on ne trouve qu’ici ou au mexique !

 

Santorin

De loin, Santorin c’est comme une ile dont les sommets seraient en sucre glace.
De pres, dans la ville principale de Fira, ça fait un peu peur … gaspillage, des milliers de gens, des magasins de luxe, des clims et des portes ouvertes, consommation à outrance,piscines ….

Néanmoins c’est assez joli à visiter.

Nous faisons un chouette restaurant dans une ville éloignée de Fira. La première nuit,nous la passerons dans une sorte d’eglise, là je dors mal et je reveille valeriane à 4h …

Puis nous irons nous baigner (enfin que moi car je suis courageux) dans les eaux chaudes, et enfin nous promener sur le volcan.
Nous dormirons cette nuit là à l’hotel car j’ai besoin d’un lit.

J’en profite pour acheter ma 2eme paire de lunettes de soleil ici (cassage des 2 premieres). Valeriane a perdu celle qu’elle avait acheté à Paros le premier jour. Dur marché.

Nous utiliserons ici bus et stop.
Remarque amusante d’un groom de bus dans la file d’attente (l’adjoint du conducteur) qui dit à un gars en anglais « t’es pas bien malin, pourquoi t’es pas  avec ta femme ». En effet, celle ci était dans le bus alors que notre brave gars était encore loin …

Ensuite mauvaise surprise pour le jour suivant: greve des ferries.
Nous prendrons en plan B un bateau privé pour Paros (le retour) et apres quelques péripéties dormirons en airbnb.

A noter: le prix d’une bouteille de 1.5 l d’eau varie de 32 cts à 2 euros selon les endroits sur les iles.

 

Amorgos

Nous voila de nouveau en tète à tète aprés le skipper déjanté et naxos l’apaisante.

Nous débarquons sur le port au milieu d’une myriade de camping car français et après quelques courses allons nous promener dans la montagne à la recherche de notre première église ou dormir.
Il y a des églises, des églises et des églises ici et j’en profiterais pour sonner la cloche.
Nous essayons de nous rapprocher au maximum de notre objectif cependant, le grand monastère et nous n’arriverons qu’à la nuit après une longue montée. Merci maps.me, parce que nous, l’église, on la voyait pas.
Première nuit à la belle étoile, et les étoiles sont belles ici, on voit super bien la voie lactée.
Un des problèmes récurrents sera l’eau, il n’y a pas de source et c’est bien sec.

Le lendemain c’est le monastère, ses chats puis nous irons voir les plages de toutes les couleurs en utilisant un moyen qui marche bien ici: le stop. Et puis c’est pratique, on parle  français ou pas grec. Ce sera une longue journée de marche et il fait sec et soif.

Les cyclades c’est plein de chats plus mignons les uns que les autres qui se dorent la pilule, un paradis pour eux.

Nous dormirons sur le parvis d’une église pas trop loin du port ce qui ne nous empêchera de presque rater le bateau par inertie … (il fallait tourner un peu la tète pour voir le ferry).

Direction Santorin, l’ile du gaspillage.

 

hotel

hotel
grand monastere

Naxos

Nous voila débarqués donc à Naxos après le coup de grisou du skipper en dérangement.

Après qu’Arnaud et Perrine soient partis en ferry rejoindre la Grece continentale pour la suite de leurs aventures, nous nous retrouvons tous les 3 (Valeriane, Marie et moi) à Naxos.

Nous découvrons la porte des étoiles locales, la restauration grecque assez savoureuse, la joie d’un hotel,. Nous retrouvons le plaisir de l’eau fraiche et d’une ambiance détendue pour visiter l’ile avec un tour en bus.

D’apres le guide, c’est  à Naxos que l’on trouve les meilleures pommes de terre d’Europe (et peut etre du monde).

 

porte des étoiles

 

Virés de bord

Premier récit su  notre voyage a bord du voilier Alyzee skippé par Alain Theo. Il répond aux deux prénoms mais ce n’ est pas un prénom composé.

Nous arrivons samedi a Paros et rencontrons Alain ainsi que Perrine, Arnaud  (eux presents depuis mercredi) puis Marie. Donc 5 passagers et un skipper avec pour objectifs: apprendre quelques rudiments de voile, decouvrir les cyclades et prendre du bon temps en vacances.

Dimanche, nous  visitons le village principal puis a coup de moteur rejoignons naoussa. De la , bus pour lefkes ou nous nous promenons. Alain va direct au bar. Pour le retour ca devait etre en taxi mais c est trop cher donc stop par sous groupe. Un groupe de 3: marie valeriane et moi , puis arnaud et perrine a deux, et alain tout seul avec les clefs du bateau… nous arrivons donc tous sans les clefs et sans le skipper  et entrons dans le bateau par un hublot mal fermé. Le skipper, imbibé, arrivera plus tard, se douchera et ressortira boire. Ca part fort.

Lundi il ne nous parle pas de la journée gardant ses écouteurs, sauf pour nous reprocher de laisser des miettes… nous arrivons a  Donoussa une île des petites cyclades. La apres quelques ouzo, il parle montrant même des photos de ses gosses qu’ il a pour les vacances.

Mardi: il n ‘enlève même plus ses écouteurs. Perrine et arnaud insistent pour utiliser la voile et alain freine…le soir avec le rosé, il reparlera normalement …

Mercredi matin, arnaud et perrine ont fini leur sejour. Alain indiquera a marie, valeriane et moi qu il nous debarque a naxos par manque d affinites…

Il osera meme dire que le menage est offert alors qu il n a participe a rien, pas même fait la vaisselle … juste passé l aspirateur et nous interdire de boire de l eau fraiche parce que ca consomme l energie du frigo. L eau fraîche c est pour le ouzo!

Un grand malade ce type. A eviter …

On le trouve notamment sur la bourse aux equipiers ..