the road to yazd

11/03
Départ pour une destination un peu exotique: l’iran du shah.
Dans l’avion pour Istambul, je regarde Creed, il faut avoir vu les balboa précédents pour en percevoir l’humour mais ce n’est pas mal je trouve.
Nous arrivons à Istambul et devons patienter quelques heures avant notre vol pour la Perse et Ispahan.
Nous visitons le bazaar et j’essaie de gouter à tous les loukoums. Un peu désoeuvrés, nous recherchons 3 françaises croisées à lyon pour savoir où elles vont en goguette. Sans doute, la thailande.
Coup de speed, il nous faut du liquide, car ce n’est pas possibile d’utiliser nos cb en iran. Nous finissons par trouver un distributeur à euro dans l’aeroport, ouf, sinon ça aurait etre trés compliqué notre semaine de vacances sans argent.
Pour nous recompenser, burger king. bof, ça vaut pas celui de part dieu.
un double expresso minuscule, et nous voila porte 306 pour l’embarquement.
Nous discutons avec une jeune iranienne etudiante à pau, et dans l’avion ce sera avec un iranian vivant en norvege. La premiere impression est favorable, ils sont sociables.
12/03
dans l’avion, je regarde the big shot, c’est bien comme documentaire mais pas terrible comme film.
nous atterrissons à ispahan à 3h30 du matin, la tête dans le seau.
a la douane, c’est le sketch, il y a 3 bureaux, 3 bonhommes et nous attendons, attendons. Puis nous passons d’un bureau à l’autre sans but affiché.
Nous sommes 6 etrangers, 3 italiens, un russe et nous, français.
Nous avons un sponsor mais ça n’a pas l’air de nous aider. Le monsieur du visa sort parfois de son bureau, va voir ses collegues puis revient.
C’est assez comique. A un moment, il affiche dans son bureau un panneau comme quoi il est obligatoire de prendre une assurance; ils se servent bien: entre le sponsor, le visa et l’assurance, ça nous aura coute 100 euros chacun pour rentrer dans le pays.
enfin, nous sortons de l’aeroport minuscule et nous n’avons pas d’argent local.
Un taxi nous conduit au terminal de bus (direction yazd) pour 10$, c’est carrement du vol, il est content.
Au terminal de bus, nous ne pouvons que payer en rial, nous n’en avons pas, aussi nous allons marcher 2h30 à partir de 5h du matin pour trouver un bureau de change. Nous demandons notre chemin à plein d’habitants, tous gentils et aidants.
Ca y est, nous avons échangé quelques euros en rials, retour à la station de bus.
Nouvelle découverte, le prix du bus est en toman, c’est pas clair cette notion.
un toman vaut 10 rials. Nous allons jongler tout le séjour entre les rials, les tomans, les dollars et les euros, c’est parfois un peu compliqué au pays de la révolution.
Nous roulons 3 heures et arrivons à yazd. nous prenons une chambre pour 3 nuits au silk road hotel, le premier cité du lonely planet. c’est calme, on peut y manger, bien installé, parfait pour des touristes.
Nous nous promenons un peu dans la vieille ville, sa mosquée et ses rues étroites, ça respire l’orient et le calme.
Nous sommes fatigués et nous couchons à 19h30 apres avoir mangé du chameau. il y a 2h30 de décalage horaire et nous n’avions pas dormi depuis la veille.

13/03
Nous avons pris un tour organisé pour la journée à l’accueil de notre hotel. nous partagerons le trajet avec deux chinoises, l’une d’entre elle n’a qu’un usage modéré du voile qui est obligatoire ici pour cacher un peu les cheveux. Valériane s’est entrainée et maitrise presque parfaitement.
Nous visitons le palais de Khanarag, puis le temple de chak chak(lieu saint des Zoroastiens) et enfin meybod et ses reservoirs d’eau.

IMG_3228 IMG_3237 IMG_3254   des zoroastriens connectés priants
le taxi guide est assez sympathique mais un peu speed.
nous ne pourrons visiter le pigeonnier car c’est un jour de commémoration des martyrs de la revolution et c’est fermé.
Le soir, nous nous arretons dans une agence pour déterminer la suite de notre programme.
ils sont tres sympas, nous discutons avec un kurde qui parle français. ils nous font bonne impression et nous reviendrons. Il parait qu’il faut aller visiter le Kurdistan.

Ensuite, nous allons dans un club de sport observer les hommes faire leur fitness.
c’est entre la danse et la muscu, la pratique est seulement autorisée aux hommes, c’est de la jolie amitié (surement sans sous entendu). Les outils de muscu sont des quilles ou des volets.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA  et tu m’en feras 15 des ouvertures/fermetures de volets

14/03

Le matin nous retournons à notre agence de voyages préférée où une chauffeure de taxi azeri nous amene voir les tours du silence. ce sont des endroits où les zoroastres venaient deposer leurs morts afin que leur chair soit dévorée par les vautours, c’est un endroit étonnant. Il faut aller visiter l’Azerbaidjan.

IMG_3328

IMG_3322 IMG_3302

Yazd est une ville en construction, partout résidences, immeubles et centres commerciaux poussent.

IMG_3142
IMG_3160

IMG_3162
IMG_3219
Le taxi louvoie dans la circulation anarchique, la priorité est à celui qui avance, que ce soit voiture, pieton, ou moto, les accrochages sont nombreux.
nous remangeons du chameau à midi avant d’aller faire un tour dans le desert l’apres midi, toujours avec la même agence.
Apres quelques heures de voiture avec un guide qui ne parle que farsi, nous voila dans le desert à marcher, un peu rouge tomate de circonstance.
Marcher sur les dunes, sous un soleil de plomb, fait obligatoirement penser à tintin et milou en vadrouille apres un crash d’avion…
Nous faisons un tour de chameau, c’est cool le chameau, moins bourrin si je puis écrire que le cheval.
Puis nous restons sur la dune à attendre le coucher de soleil avant un thé avec notre taxi.
Quand tu sais pas trop quoi dire à quelqu’un ici, tu peux lui parler de ses enfants.

IMG_3551

 

IMG_3549 le lapin en skateboard est partout

IMG_3546

 

IMG_3409 à dos de chameau ou dromadaire

IMG_3389

IMG_3358 dur le metier de serveur

L’iran a des vertus interessantes comme endroit pour voyager: l’eau est souvent potable, les gens sont paisibles, il n’y a pas de moustique, on peut manger sur des divans, et les perses ont de jolis regards perçants. Apres ce n’est pas un pays de liberté, et facebook est interdit.

IMG_3270