Yellowstone

Yellowstone national Parc

14 aout:

La route est longue et il fait chaud. La 40eme voiture s’arrete. Nous montons à l’arriere du pick up, c’est moins dangereux pour eux. Mais bon, c’est sympa. Premiere vue sur Yellowstone dont les forets sont encore marquées par le grand incendie de de 1988. Beaucoup d’arbres secs couchés.
Nous nous installons à Grant Village, premiere étape de Yellowstone. La douche est à au moins 700 m du camping … et le village à un bon km.

Nous n’avons pas pris de douche depuis NY mais ce n’est pas pour aujourd’hui.

Direction West Thumb à pied, 3 miles c’est negligeable. En contrebas de la route, des elks.  Nous voyons nos premiers pools et petits geysers. Au retour, de gentils thailandais nous prennent en stop.

Autre constatation: il y a 2 fois moins  de bus qu’initialement indiqués soit un par jour au lieu de 2. Va falloir s’adapter. Par ailleurs, le mot « bus » rend perplexe bon nombre de gens, y compris dans les centres d’information. Soit ils ne savent pas, soit ils n’ont jamais entendu ce mot.

15 aout: Grant Village

En raison des bus et de leur absence, c’est une journée relax: repos, rasage, lavage, vaisselle ! ça decrasse !

Premiere visite de ma vie dans une laverie, je decouvre que tout ce qui sort du distributeur de lessive n’est pas de la lessive, ça peut etre de l’adoucissant.

Yellowstone est beaucoup plus touristique que Grand Teton. Ici c’est le domaine du camping car, gros 4×4.

16 aout: Direction Old Faithfull

Vraie douche matinale (la premiere depuis longtemps), un petit tour chez les rangers pour reserver les campsites et c’est le stop.

Un premier monsieur interpellé à un stop, seul dans sa voiture, veut bien nous prendre. Il a cependant sa famille qui l’attend au parking. On monte avec lui puis on l’attend gentiment dans l’auto en attendant que sa femme, ses gosses et ses beaux parents arrivent. Il a l’air tout content de cet imprévu merveilleux qui est de prendre 2 français en stop, jour de fête pour lui. Il revient quelques minutes plus tard, seul, tout penaud. Sa femme et les autres membres de sa famille attendent un peu plus loin. Il nous explique que sa femme ne veut pas qu’on vienne, qu’elle n’ose meme pas demander à ses parents, la tradition blah blah … donc on l’abandonne à son triste sort et retournons faire du stop. Dommage, nous avons failli amener quelques minutes de joie dans la vie de ce pauvre homme.

Une famille US finit par nous embarquer en se tassant, le gosse et le chien dans l’arriere du monospace. Tres sympa et à la fin, on a droit à God bless you.

A old Faithful, nous allons voir le gros geyser du coin et ses copains (prononcer guézeur).

Au soir, petite rando de 3.4 miles pour rejoindre notre campsite OB4 au Mallard Lake. C’est assez loin quand meme.

17 aout: Old FaithFull

vers 2h du mat’: C. à V.-> « Est ce que les oiseaux savent choisir parmi plusieurs choix? » V: « rendors toi »
vers 5h du matin: le reveil sonne, euh, c’est pas ça qu’on avait dit
7h : on se leve

4.4 miles de marche d’approche avant la rando, ça lance la journée.

On voit successivement, en une grosse dizaine de miles:

  • les fairy falls (et son chipmunk obese)
  • l’imperial geyser
  • jolie traversée vers firefole river
  • randonnée à travers la plaine et les étangs
  • grand prismatique

et un peu de stop jusqu’à Old Faithfull, histoire de se prendre un coca et de reduire la marche retour. Jolie journée pour les endroits vus, bien fatigante aussi.

18 aout: Old Faithfull -> Canyon Village

Nous levons le camp assez tot pour aller prendre le bus pour Canyon Village. Le trajet est émaillé de rencontres avec des bisons errants sur la route. Pas grand monde dans le bus.

A Canyon Village, nous dejeunons d’un sandwich jambon-cheddar et d’un yahourt bizarre puis nous montons la tente.

à 14 h, allégés des gros sacs à dos, nous allons rendre visite aux Upper Falls, Artist Point et Inspiration Point pour finir vers 20h les pieds en feu. Mais toute journée sans les gros sacs est considérée comme une journée de repos.

A 20h, soupe chinoise et pas d’ice cream!

19 aout: Seven Mile Hole

Nous nous reveillons en desordre et finissons par partir à 9 h pour notre campsite de Seven Mile Hole avec les sacs et la tente. Comme nous avons prevu de revenir dans le camping de Canyon Village le lendemain soir, nous laissons une partie de la bibliotheque dans un bear canister, petite astuce pas trop risquée pour s’alleger un peu.

Nous arrivons vers midi apres une longue descente bien raide vers la Yellowstone River. L’apres midi est plutot reposante avec sieste et toilette dans la riviere.

20 aout : Seven Mile Hole -> Mont WashBurn ->Canyon Village

Une des plus grosses  journées.

Depart à 7h. Nous remontons ce qui a été descendu hier et apres une grand traversée en plaine nous attaquons les durs lacets du mont Washburne, ça monte raidement et les sacs sont lourds. « Que » 1000 m de D+, mais on arrive vers 3000 et ça pese. Vers midi, ous nous délectons de mayonnaise « offerte » par la grocery de Canyon village, ça egaye les tortillas (je ne veux plus jamais manger de tortillas pas cuites !!!).

à 13h30, nous mangeons des nouilles au sommet, malheureusement le temps est maussade.

Nous descendons ensuite par le cote « normal » et faisons comme souvent à Yellowstone un peu « tache » avec nos sacs maxi alors que les autres n’ont souvent qu’une bouteille d’eau et un spray anti ours.

Au parking, 2 allemandes acceptent gentiment de nous ramener à Canyon Village.

Retour au camping où nous récupérons nos livres. Là, un des employés nous offre, nous l’esperons sans message, un bon pour 2 douches (elles sont payantes). Ca nous met en joie.

Petit tour à la grocery, on achete du nutella pour demain matin et je teste enfin, le Ice cream sandwich, c’est bon.

Ensuite, Rasage et douche, la deuxieme dans Yellowstone, puis nouveau lavage des vetements.

21 aout: Saint Christophe, Canyon Village -> Mammoth

à 10h, nous attaquons le stop essayant d’affiner notre technique: regarder vers les conducteurs, montrer nos yeux (pas de lunette de soleil), pas de robe ni de barbe longue, eviter d’avoir l’air de terroristes, de satanistes ou de mangeurs de pare chocs voire de fauteuil!

Une famille US nous charge et nous emmene où on veut, c’est vraiment de la chance, car ce n’etait pas gagné de tout pouvoir faire en un coup. Le monsieur me dit qu’en Europe, on aide trop les pauvres et moi, je ne dis pas que leur fille s’appelle comme mon chat.

Arrivés à Mammoth, nous nous posons un peu au camping et refaisons nos plans pour les prochains jours. Le camping est aride et au bord de la route mais pas cher. L’apres midi, nous allons aux Upper Terrace puis nous enchainons sur la visite guidée par un ranger de Fort Yellowstone, ça fait bosser l’anglais.

19h: les elks envahissent le village, une bonne 50taine de mamans elks et leurs petits prennent possession des pelouses.

20h: C’est la saint Christophe, pour le diner, craquage Hamburger et double ice cream fraise pour moi. MIAAAAAAAAAAAAAAAAAAAMMMMMMMM.

21h: conférence par un ranger sur les parcs.

22 aout: Mammoth (Bunsen Peak)

Petit dej avec du nutella pour compenser les exces alimentaires de la veille.

Nous partons en rando, comme souvent ici, il est difficile de trouver le début et des indications. Nous apprenons en chemin qu’un tas de terre loin dans un champ a de fortes probabilités d’etre un bison.

Nous descendons voir les Osprey Falls, puis nous ne trouvons pas le chemin direct pour faire l’ascension du Bunsen Peak et devons faire un détour de 3 miles pour le gravir de l’autre cote. Ca fatigue pas les détours.

Apres la descente, il nous reste 4 miles à faire pour aller voir les Hoodos (gros rochers) mais un couple nous propose de nous ramener au village en auto, du coup, comme on est poli, on n’ose pas refuser, ce n’est pas lié du tout à la fatigue.

 

23 aout: Mammoth->Norris->Madison

Lever difficile apres cri du coyote dans la nuit. Pour économiser le gaz, le thé est chauffé au feu de bois.

Stop réussi aupres d’une famille allemande, la maman seme le trouble en mettant des mots germains dans ses phrases, ça n’aide pas. Nous visitons les geysers de Norris en dejeunant d’un sandwich au spread de poulet (une sorte de paté). Un buffalo se promene au milieu des geysers.

Concernant le stop: nous constatons que certains conducteurs font d’enormes ecarts pour nous eviter alors que d’autres s’arretent 20 m avant nous et nous font signe de traverser la route … c’est certes illégal mais quand meme. Nous avons vu 4 auto stoppeurs (ensemble) à Grand Teton et nous n’en verrons pas d’autres que nous deux à Yellowstone.

Dans les parcs, le conducteur US conduit cool et respecte les limitations de vitesse.

Planning serré et nous enchainons avec du stop vers Madison (une famille US simple et normale).

En fin d’apres midi, nous nous posons au camping de Madison et allons visite Terrace Spring (bof) et comme on a encore des jambes et plus de sac, nous marchons jusqu’à l’Arlequin Lake pour voir un lac, un lapin et 3 elks.

Au soir, conférence sur les bears apres les nouilles reglementaires.

24 aout: Madison -> West Yellowstone -> Mammoth

Réveil à 7h, et vers 8h, V. se leve plus ou moins 🙂

vers 10h, nous allons voire les Riverhole Falls. A pied, avec les sacs, on surprend les automobilistes et bikers (français) en marchant sur cette grande route goudronnée.

quelques phrases importantes:

V: on ne peut pas multiplier la negligibilité

V. se cogne le pied en marchant et dit « Aie, putain ! », un américain répond « Hi », sont polis.

En debut d’apres midi, un vieux monsieur nous prend en stop et nous amène à West Yellowstone. Là, notre objectif et de louer une voiture afin de pouvoir visiter le nord du parc non desservi par le bus, de finir de visiter les autres points zappés ailleurs en raison des distances et enfin de rallier Cody où rodeo et avion suivant nous attendent.

West Yellowstone, ce n’est pas comme prévu. Pas de loueur de voiture visible et seulement des hotels et des supermarchés.

Coup de chance, en attendant parler français dans la rue, nous entrons en contact avec 2 pecheurs de Nancy (la peche est une grosse activité dans les rivieres et lacs de Yellowstone, c’est un spot mondial pour tremper son bouchon). Ils sont vraiment cools et nous offrent café, internet avant de nous conduire à l’aéroport où nous trouvons une agence Avis.

Chez Avis, sans reservation, le coté bidouille des loueurs de voiture apparait. Nous avions fait un devis initial de France en juin pour louer pour 180 euros une voiture chez Avis du 24 au 28 aout. Nous n’avions pas reservé pour ne pas se mettre sous la pression d’etre là le 24. Là, le gérant nous fait une premiere proposition à 1000 euros, ouille, puis une deuxieme sans qu’on demande rien à 400 mais en devant changer de voiture le lendemain à Cody et sans l’assurance et enfin à 400, assurance incluse sans devoir rendre la voiture à Cody. On accepte  sans avoir vraiment le choix.

Nous nous retrouvons donc avec un pick up de location, un 4×4 de fous pour rouler sur des routes bien goudronnées à 45  miles/max. Il est rouge, on le voit de loin.

Apres quelques courses à West Yellowstone, nous retournons camper à Mammoth.

C’est le festin ! saucisses et riz au feu de bois.

A la nuit, conférence sur les richesses de Yellowstone.

25 aout: Mammoth -> Lamar Valley

Les elks qui traversent le camping nous reveillent. Ca mange bruyamment ces betes.

Nous allons voir les rangers pour un permit de camper dans la Lamar Valley (à l’est).

Avant de partir de Mammoth, trempette dans la Boiling River (jonction entre une riviere froide et une sortie de geyser), c’est cool, ça fait du bien se laver.

A Lava creek, nous dejeunons d’une saucisse et de purée, la simplicité est parfois une pure merveille.

Nous verrons ensuite un Petrified Tree (un arbre californien perdu ici) puis nous allons à Tower Falls voir les cascades et profiter d’un ice cream (Mountain Berry pour moi) et d’un pepsi fontain (V. essaie le mode de vie américain avec le gros pepsi dans la voiture).

Arrives à Lamar Valley, petite rando de quelques miles au milieu des bisons encore lointains pour aller camper au campsite 3L1. Ce n’est pas loin, on economise le camping aussi et le coin est tres joli.

26 aout: Lamar Valley -> old FaithFull

A 6h20, apres que je n’ai meme pas entendu le reveil, c’est un bruit de ruminants qui nous sort du pays des reves. Une cohorte de bisons passe pas loin de nous.

On plie et on se faufile à travers les différents troupeaux sur 3 miles élargis. Nous devons éviter d’etre trop au contact, ça peut charger un bison ou un troupeau.  On serait en alpi, on pourrait parler de possibilité de but du bison, tellement ils nous ralentissent. Facilement 200 à 300 buffalos à eviter.

Apres voir retrouvés la voiture, nous visitons successivement:

 

  • Soda butte où je fais du relationnel avec un américain qui s’est fait braquer à Marseille
  • Une pause pour la pose des antilopes
  • Artist Point Fall
  • Biscuit Basin
  • Black Sand Basin
  • Peut etre un ours dans un arbre au loin que ni jumelles ni appareil photo ni yeux ne detecteront

 

A Old Faitfull, un ice cream accompagné de smarties nous reconciliera avec un ciel un peu triste.

Nous faisons quelques miles pour aller dans notre dernier campsite, un peu trop loin du lac Shoshone (une des victimes de notre réorganisation). Repas de nouilles et nuit sous la pluie, la tente est étanche.

27aout: Old Faithfull -> Cody

V. entend des bruits de bete pendant la nuit heureusement vite couverts par la bestiole sous la tente qui dort comme jamais depuis un mois.
Au matin, nous passons par le Lone Star Geyser, vraiment joli et puissant.

Nous reprenons l’auto pour sortir du parc et rejoindre Cody.

En route, on continue à combler les lacunes:

  • on croise 2 coyotes
  • comme pour les ours, des gens ont cru voir des loups 2 heures avant
  • la Hayden Valley: Mud Volcano, Sulphur Geyser
  • au dejeuner, des japonais nous prennent en photo en train de manger notre riz

 

et c’est le bitume jusqu’à Cody en craquant pour les belles montagnes d’Absaroka!

C’est fini pour YELLOWSTONE!

Arrivés au camping de Cody, c’est rasage, douche et lessive puis apres un repas au subway, et une visite au WallMart, nous voila au rodeo.

Le rodéo c’et rigolo, ambiance tres exagerée, blagues sur les californiens et d’autres trucs qu’on comprend pas, mais on a droit à:

 

  • God Bless You
  • L’hymne américain
  • Des pubs emmenées sur des chevaux
  • Un clown pour assurer le spectacle
  • Des epreuves  de vitesse pour attraper un veau
  • Des cabrioles pour tenir sur un mustang fougueux ou un boeuf impatient
  • Une course de vitesse autour de futs